© Aurore Clément et Serge Gainsbourg sur le tournage de "Stan The Flasher" ©Radio France
© Aurore Clément et Serge Gainsbourg sur le tournage de "Stan The Flasher" ©Radio France
© Aurore Clément et Serge Gainsbourg sur le tournage de "Stan The Flasher" ©Radio France
Publicité
Résumé

Mercredi 2 mars à 20h, FIP vous plonge dans le cinéma de Serge Gainsbourg à l’occasion de la célébration des 25 ans de sa disparition. Une émission suivie de notre Nuit Gainsbourg.

En savoir plus

Serge Gainsbourg s'est éteint le 2 mars 1991 au 5 bis rue de Verneuil. Vingt-cinq ans après, FIP célèbre l'oeuvre monumentale de l'artiste avec une semaine spéciale Gainsbourg . Point fort de cet hommage, le 2 mars, avec un Club Jazzafip à 19h, notre émission Certains l'aiment Fip à 20h, suivis d'une Nuit Gainsbourg de 22h à 7h le lendemain matin.

 ©
©
© Radio France

Dès ses débuts, Serge Gainsbourg entretient un rapport étroit avec le cinéma et va peupler ses chansons de références filmiques (Bonnie and Clyde ). Il a été acteur dans une trentaine de film, faisant souvent une brève apparition ou jouant son propre rôle. Il a réalisé quatre longs- métrages, des clips et plusieurs courts-métrages, il a été scénariste pour le cinéma et la télévision et bien sûr il a composé les musiques de plus de 40 films. Certains titres sont entrés dans le patrimoine aussi bien musical que cinématographique. On pense aux musiques du Pacha de Lautner avec l'hymne "Le Requiem pour un con", "Anna" de Pierre Koralnik avec "Sous le soleil exactement", du "Sea, Sex and Sun" des bronzés écrit avec Michel Bernholc, d'"Elisa" pour le film de Jean Becker, du générique de "La Horse" de Pierre Granier-Deferre...

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une aventure dans le cinéma qui commence en 1959, lorsque, après avoir vu son visage sur la pochette de son premier disque, "Le poinçonneur des lilas", Jacques Poitrenaud, assistant du réalisateur Michel Boisrond, souffle à celui-ci le nom de Serge Gainsbourg pour jouer le rôle d'un maître-chanteur dans "Voulez-vous danser avec moi ?" La même année, "L’Homme à la Tête de Chou", compose sa première bande-originale pour le film de Jacques Doniol-Valcroze "L'Eau à la bouche".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Outre ses talents de mélodiste et d'auteur, Gainsbourg savait "sentir" les nouvelles tendances musicales, il savait aussi très bien s'entourer. Pour ses bande-originales, Gainsbourg va souvent travailler avec des arrangeurs, des co-compositeurs, on en sait souvent peu sur la part de chacun dans le résultat. Ces collaborations vont avoir une influence majeure dans l'oeuvre de Gainsbourg. Il s'appuyait énormément sur les arrangeurs avec qui il travaillait, chacun d'entre eux correspondant à une époque et une couleur musicale. Avant la période psyché, rock, reggae ou funk, l'artiste s'intéressait surtout au jazz, il va successivement faire appel à deux passionnés de la note bleue pour ses BO; Alain Goraguer puis Michel Colombier (1964-1969) avec qui il écrira Le Requiem pour un con. La période Colombier correspondra surtout à une période plus pop au sens large du terme.

C’était un mec d’une culture hallucinante : on pouvait le brancher aussi bien sur Bartok, Gerry Mulligan, Chopin ou Monk. _Bertrand Blier _

Serge Gainsbourg va ensuite rencontrer Jean-Claude Vannier et travailler, de 1969 à 1973, sur les BO des films "Cannabis", "La Horse", "Slogan" ou "Les Chemins de Katmandou". Un duo qui a réalisé le mythique album "Histoire de Melody Nelson" en 1971. Autre arrangeur, Jean-Pierre Sabar (1975-1981) à qui l'on doit "Ballade de Johnny Jane" pour la BO de "Je t'aime moi non plus" mais aussi le tube "L’Ami Caouette" ou "Dieu fumeur de havanes". Parmi les autres complices de Gainsbourg on peut aussi citer Elek Bacsik (1963-1964), Arthur Greenslade (1965-1978)...

Rendez-vous mercredi 2 mars à 20h pour une immersion exceptionnelle dans les musiques de films de Serge Gainsbourg. Une émission animée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Christian Charles.

En attendant voici une playlist avec quelques pépites tirées des BO de Serge Gainsbourg :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En avril dernier, la collection Ecoutez le cinéma ! a sorti une version finale de l'incontournable coffret "Le Cinéma de Serge Gainsbourg". A lire : l'interview de son concepteur Stéphane Lerouge ►►

Serge Gainsbourg sur le tournage du film Le Pacha / Universal
Serge Gainsbourg sur le tournage du film Le Pacha / Universal
© Radio France
2h 06