Nick Cave et son double à Berlin en 2014 (Borbely Hansen/ullstein bild) ©Getty
Nick Cave et son double à Berlin en 2014 (Borbely Hansen/ullstein bild) ©Getty
Nick Cave et son double à Berlin en 2014 (Borbely Hansen/ullstein bild) ©Getty
Publicité
Résumé

Le rockeur australien est à l’affiche de "Idiot Prayer", un concert magnifique tourné à l’Alexandra Palace.

En savoir plus

Certains l'aiment Fip met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Florent Beauvallet.

Un piano, un palace, et Nick Cave. En attendant de le revoir en chair et en os sur scène, les fans du rockeur australien ont pu découvrir cet été un concert unique de leur idole lors d’une retransmission en ligne. Alors que sa tournée mondiale en compagnie des fidèles Bad Seeds a été reportée en 2021 pour cause de Covid-19, Nick Cave avait ainsi diffusé lors d’un livestream payant ce show baptisé Idiot Prayer et capté dans le grand hall de l’illustre Alexandra Palace londonien.

Publicité

Dans ce bâtiment victorien qui accueille de longue date de prestigieux concerts, le songwriter avait été filmé 90 minutes durant seul à son piano par le cinéaste irlandais Robbie Ryan. L’Australien y a joué une vingtaine de compositions allant des plus anciennes de son catalogue (The Mercy Seat, Into My Arms)  jusqu’à celles issues de son dernier album en date Ghosteen publié l’an dernier.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Alors qu’une édition physique de ce live est attendue dans les bacs le 20 novembre prochain, ce show magnifique pourra également se vivre au cinéma lors d’une poignée de séances programmées dans l’Hexagone entre le 06 et le 08 novembre prochain (NdA : suite aux mesures de confinement, la sortie française est reportée à une date inconnue). Une nouvelle page écrite par le rockeur australien dans sa relation déjà très ancienne avec le grand écran.

Car la longue silhouette de Nick Cave a hanté moult long-métrages depuis la fin des années 80. Dès 1987, l’Australien incarne ainsi une rock-star inoubliable dans Les Ailes du Désir de Wim Wenders. Au cinéaste allemand avec qui il forgea un compagnonnage trentenaire, le rockeur offrit des compositions à de nombreux films (Jusqu'au bout du monde, Si loin, si proche !, The Soul of a Man), jusqu’à jouer de nouveau (mais au piano) dans Les Beaux Jours d’Aranjuez sorti en 2016.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avec l’inoxydable complice Warren Ellis, figure des Bad Seeds et de Grinderman, Nick Cave s’illustra également dans l'écriture de bandes originales marquantes. Dès 2005 avec The Proposition de John Hillcoat (un scénario signé Nick Cave), puis plus tard avec des musiques de films oniriques et bouleversantes comme sur L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford de Andrew Dominik, La Route de John Hillcoat, Loin des hommes de David Oelhoffen ou plus récemment Commancheria de David Mackenzie ou encore War Machine de David Michôd.

Il y a trois ans encore, Nick Cave et Warren Ellis se lançaient dans la composition de la musique de Wind River, un thriller réalisé par Taylor Sheridan avec Jeremy Renner et Elizabeth Olsen dans les rôles principaux. Un polar glacial qui se déroule dans l'immensité sauvage du Wyoming, de quoi inspirer ce duo adepte des grands espaces, et incarné par le titre mélancolique et spectral Three Season in Wyoming. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

C’est pourtant, peut-être, lorsqu’il fut à l’affiche de sa propre histoire que le rockeur fut le plus inspirant sur grand écran. Avec le documentaire 20 000 jours sur Terre sorti en 2014, Nick Cave dévoile plus qu’ailleurs le poète qui gît en lui, évoquant les thèmes et les lieux qui lui sont chers : la création, son père disparu, l’Australie, Berlin, la religion… Une plongée fascinante dans l’esprit de cet artiste majeur, doublée d’un choc esthétique qui révolutionna à sa sortie le paysage du film musical.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

1h 01
1h 58
Références

Programmation musicale

  • 19h59
    A felicidade
    A felicidade
    Antônio Carlos Jobim
    A felicidade
    Album Personalidade
    Label Philips (832786-1)
  • 20h06
    Waking up
    Waking up
    Nick Cave
    Waking up

    Warren Ellis, Nick Cave & Warren Ellis

    Album BOF/ Kings (2018)
    Label MILAN
  • 20h21
    Potsdamerplatz
    Potsdamerplatz
    Jurgen Knieper (Compositeur)
    Potsdamerplatz
    Album BOF / Les ailes du desir (1988)
    Label Milan (CD 316)
  • 20h30
    Mustang
    Mustang
    Warren Ellis
    Mustang

    Ellis Warren

    Album BOF/ Mustang (2015)
    Label MILAN MUSIC
  • 20h31
    Where the wild roses grow (2011 Remastered)
    Where the wild roses grow (2011 Remastered)
    Nick Cave & The Bad Seeds
    Where the wild roses grow (2011 Remastered)
    Album Lovely creatures (The best of 1984-2014)
    Label BMG
  • 20h35
    The mercy seat
    The mercy seat
    Johnny Cash
    The mercy seat

    Nick Cave & Mick Harvey

    Album American III : Solitary man (2000)
    Label COLUMBIA
  • 20h40
    Rather lovely thing
    Rather lovely thing
    Nick Cave
    Rather lovely thing

    Warren Ellis

    Album BOF / L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford (2007)
    Label MUTE
  • 20h46
    THE SINGER
    THE SINGER
    NICK CAVE/THE BAD SEEDS
    THE SINGER

    Album KICKING AGAINST THE PRICKS (2000)
  • 20h49
    Teenage idol
    Teenage idol
    Ricky Nelson
    Teenage idol

    Jack Lewis

    Album Classics' n' covers : Johnny Hallyday (1962)
    Label UNIVERSAL MUSIC (LABEL & DISTRIBUTEUR)
  • 20h53
    To have and to hold
    To have and to hold
    Blixa Bargeld
    To have and to hold

    Nick Cave, Mick Harvey, Blixed Bargeld

    Album BOF / To have and to hold (1996)
    Label MUTE RECORDS (IONIC 15 CD)