Clark Gable dans 'Test Pilot', en 1938. (Metro-Goldwyn-Mayer)
Clark Gable dans 'Test Pilot', en 1938. (Metro-Goldwyn-Mayer)
Clark Gable dans 'Test Pilot', en 1938. (Metro-Goldwyn-Mayer) ©Getty
Clark Gable dans 'Test Pilot', en 1938. (Metro-Goldwyn-Mayer) ©Getty
Clark Gable dans 'Test Pilot', en 1938. (Metro-Goldwyn-Mayer) ©Getty
Publicité
Résumé

A l'occasion de la publication de l'ouvrage "L'aéroport mis en scène", embarquement immédiat dans l’un des thèmes majeurs du 7ème art.

En savoir plus

Certains l'aiment Fip met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Florent Beauvallet.

Voler, l’un des plus vieux rêves de l’Homme. Combien de fables, de légendes ou de romans ont pu être écrits au fil des millénaires sur cet appel des cieux ? Depuis Dédale et le sort tragique de son fils Icare, l’être humain n’a cessé de lever la tête et d’imaginer, lui aussi, pouvoir un jour prendre son envol. Alors, lorsque aviation et cinéma décollèrent finalement de concert au début du siècle dernier, ces deux grandes aventures se sont logiquement conjuguées. Dès 1927 avec Wings, l’Américain William A. Wellman captura ainsi au fil d'un long-métrage encore muet les premiers instants de la cinématographie aérienne, ce qui lui offrit le tout premier Oscar du meilleur film. Dans cet âge d’or hollywoodien qui bat alors son plein, certains furent d’ailleurs des stars des deux mondes tel le producteur texan Howard Hugues, magnat excentrique et aviateur compulsif dont le destin sera maintes fois porté au grand écran - et notamment par Martin Scorsese en 2004 avec son ambitieux Aviator.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les ailes de Wings étaient celles des avions de la Première guerre mondiale, et l’aviation militaire a continué par la suite à inspirer largement les cinéastes. Les grandes batailles aériennes furent ainsi régulièrement portées à l’écran dans des films célèbres, de La Bataille d’Angleterre de Guy Hamilton (1969) en passant par Pearl Harbor de Mickael Bay trente années plus tard. Entre les deux, l’aventure tragique d’un B-17 fut encore immortalisée par Memphis Belle en 1990 mais aussi celle, bien plus contemporaine, d’un jeune pilote surdoué de F-14 Tomcat aux prises avec sa hiérarchie en pleine Guerre froide. Acmé de l’Amérique de Reagan, film culte aussi patriotique qu’unilatéral, Top Gun fut ainsi le reflet d’une époque où les USA voulaient gonfler les muscles, et qui trouvèrent alors en Tom Cruise le visage idéal de cette ambition (même si cette version officielle fit bien ricaner Quentin Tarantino). Pour sa bande-son (parmi les plus vendues de l’histoire), le film remporta de nombreuses récompenses en 1987 dont l’Oscar de la meilleure chanson originale pour le slow Take My Breath Away, un titre composé par Giorgio Moroder qui signa également le plus martial Danger Zone.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le ciel, pourtant, n’est pas au cinéma le domaine réservé des militaires. Dans le civil aussi, les acrobaties n’ont cessé de pimenter l’imagination de réalisateurs qui ont vu dans l’écosystème aérien une myriade de scripts possibles. Constituant de véritables microcosmes, les aéroports n’ont cessé depuis leur développement d’être au cœur de fictions plus ou moins rocambolesques. Steven Spielberg le sait bien, lui qui a coincé des semaines durant Tom Hanks dans les couloirs de JFK pour son film Le Terminal sorti en 2004. Deux ans plus tôt, le réalisateur américain avait déjà recruté l’acteur pour l'aider à croquer la vie du pilote (et imposteur) Frank Abagnale Junior sous les traits de Leonardo Di Caprio dans Arrête-moi si tu peux. Avec davantage de chargeurs, 58 minutes pour vivre (1990) faisait même de l’aéroport un véritable champ de tir, le brave John McClain reprenant du service dans ce second épisode surarmé de Die Hard pour sauver la vie de centaines de passagers menacés d'un crash par un groupe terroriste.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Au fil de son œuvre merveilleuse, c’est sans nul doute le cinéaste Hayao Miyazaki qui a rendu le plus bel hommage possible à l’aviation. Fasciné par les machines volantes, les films animés du surdoué japonais regorgent ainsi de trouvailles poétiques qui portent haut le rêve d’Icare. Alors que son père dirigea un temps la firme ayant mis au point durant la guerre le fameux chasseur Zero, Miyazaki porta à l’écran l’aventure de cet avion dans son onirique Le Vent se Lève en 2014. Bien avant cela, l'olympe aérienne de son Château dans le ciel (1986) et, plus tard, son époustouflant pilote italien dans Porco Rosso (1992) offrirent à l'immense écran céleste ses plus belles lettres de noblesse.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À réécouter : Les musiques de Pier Paolo Pasolini

À réécouter : Certains l'aiment Fip : Tom Cruise

Références

Programmation musicale

  • 19h57
    Nuages
    Nuages
    Sacha Distel Et Son Trio
    Nuages
    Album Nuages (1959)
    Label PHILIPS
  • 20h02
    ORLY
    ORLY
    JACQUES BREL
    ORLY

    Interprètes JACQUES BREL

    Album Les Marquises (1977)
    Label UNIVERSAL MUSIC (LABEL & DISTRIBUTEUR)
  • 20h09
    GAGNER L'AÉROPORT
    GAGNER L'AÉROPORT
    JEAN-LOUIS MURAT
    GAGNER L'AÉROPORT

    Interprètes JEAN-LOUIS MURAT

    Album A bird on a poire
    Label LABELS
  • 20h14
    Trisha
    Trisha
    Mark Mancina
    Trisha

    Interprètes Gordon Goodwin

    Album BOF / Les ailes de l'enfer (Con air) (1997)
    Label HOLLYWOOD RECORDS
  • 20h21
    Moonglow
    Moonglow
    Benny Goodman
    Moonglow
    Album Bof / The aviator (1936)
    Label MCA
  • 20h25
    Flying home
    Flying home
    The Tierney Sutton Band
    Flying home
    Album BOF / Sully (2016)
    Label Varese Sarabande
  • 20h28
    MOOD INDIGO
    MOOD INDIGO
    BENNY GOLSON, MIKE LEDONNE, BUSTER WILLIAMS, CARL ALLEN
    MOOD INDIGO

    Interprètes BENNY GOLSON, MIKE LEDONNE, BUSTER WILLIAMS, CARL ALLEN

    Album HORIZON AHEAD (2016)
    Label HIGHNOTE RECORDS
  • 20h34
    La Peau douce - Pierre et Nicole
    La Peau douce - Pierre et Nicole
    Georges Delerue
    La Peau douce - Pierre et Nicole
    Album Bandes originales des films de François Truffaut/Les passions amoureuses (1964)
    Label MILAN
  • 20h42
    In the plane
    In the plane
    Michael Kamen
    In the plane
    Album BOF / Die Hard 2 (1990)
    Label Varese Sarabande (VSD5273)
  • 20h45
    J AI TROUVE UN JOURNAL DANS LE HALL
    J AI TROUVE UN JOURNAL DANS LE HALL
    PIERRE VASSILIU
    J AI TROUVE UN JOURNAL DANS LE HALL

    Interprètes PIERRE VASSILIU