Lambert WWilson au Festival de Cannes 2017 - Photo de Chris Jackson/Getty Images
Lambert WWilson au Festival de Cannes 2017 - Photo de Chris Jackson/Getty Images
Lambert WWilson au Festival de Cannes 2017 - Photo de Chris Jackson/Getty Images
Publicité
Résumé

Lambert Wilson, alias De Gaulle, dans le biopic réalisé par Gabriel Bomin, est notre invité. Au programme de la bande son, Kurt Weill, De Gaulle, Alceste, Matrix, Resnais, Techiné, Beauvois ...et ses disques.

En savoir plus

FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Dimanche 1er mars on plonge dans l'univers cinématographique du comédien actuellement en tournée avec un spectacle autour de Kurt Weill. Une émission animée par Susana Poveda et réalisée par Denis Soula, sur une programmation de Pierre François.

Lambert Wilson est à l'affiche du long-métrage de Gabriel Le Bomin qui nous replonge en 1940, lorsque le Général De Gaulle va quitter la France pour porter la voix de la Résistance depuis Londres, tandis que sa femme se retrouve avec ses trois enfants sur la route de l’exode pour échapper à l’avancée allemande. Le destin les réunit au lendemain du 18 juin 1940.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Fils du monstre de théâtre Georges Wilson décédé en 2010, qui a mis en scène ou interprété les plus grands rôle du répertoire théâtral français, Lambert Wilson a dû composer avec ce père qui ne savait pas exprimer son affection mais lui a transmis l'amour des planches et du cinéma. Bercé toute son enfance par Shakespeare et Brecht, Lambert Wilson commence sa formation d’art dramatique, de chant et de musique en 1974 au Drama Center de Londres. Il fait ses débuts au cinéma dans le film de Fred Zinnemann, Julia, aux côtés de Jane Fonda et obtient son premier grand rôle dans Cinq jours, ce printemps là du même réalisateur, aux côtés de Sean Connery. Le public français le découvre en France dans Rendez-vous d'André Téchiné (1981) avec Juliette Binoche, un drame qui explore la passion sous toutes ses formes, sur une musique signée Philippe Sarde. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Il joue dans le film historique El dorado de Carlos Saura, sur une mission espagnole en 1560 qui remonte l'Amazone à la recherche de l'El Dorado. Il a le premier rôle dans La Vouivre (d'après Marcel Aymé) réalisé par son père Georges Wilson et obtient le prix Jean-Gabin pour son rôle dans Hiver 54, l'abbé Pierre. En 1997, sur On connaît la chanson, Il entame une belle collaboration avec Alain Resnais qu'il suivra sur Pas sur la bouche (2003), Coeurs (2006) et Vous n’avez encore rien vu (2012). On le retrouve ici aux côtés d'André Dussolier, Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui sur des tubes de la chanson française, mettant en lumière les névroses et les angoisses des rapports humains : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

On se souvient de ses rôles dans les Matrix Reloaded et Revolutions en 2003 de la saga culte de sciences-fiction. Son interprétation du machiavélique Mérovingien, époux francophone de Perséphone (joué par Monica Bellucci), lui ouvre les portes d’une carrière internationale. Approché par la scénariste-réalisatrice Lana Wachowski pour jouer à nouveau le méchant dans le Matrix 4 prévu en 2021, on dit que pour le moment, sa tournée dans les théâtres jusqu'en avril 2020 avec Le Misanthrope de Molière, ne lui permet pas de rejoindre le tournage. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

On aime aussi son grain de folie dans Palais Royal, la satire truculente du petit monde de la royauté de et avec Valérie Lemercier, sur une musique de l'artiste électro français Bertrand Burgalat et sa grâce dans deux films où il incarne des hommes de Dieux. Un protestant humaniste, sacrifié sur l'autel de l'amour dans La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier et un guide catholique de la communauté des moines de Tibéhirine, affrontant l’adversité dans les années 90 en Algérie avant de subir le martyre, dans Des Hommes et des Dieux . Grand Prix du Jury à Cannes en 2010 et César du Meilleur film 2011, le film de Xavier Beauvois fut un moment d'absolu pour Lambert Wilson. L'essentiel de la musique de la BO est chantée par les moines : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

S'il est avant tout homme de théâtre, qui a joué Strindberg, Pinter, Anouilh, monté Racine et Musset....  dans les années 90 il s'est aussi lancé dans une carrière de chanteur qu’il poursuit toujours. Il a enregistré plusieurs albums (Musicals en 1988, Démons et merveilles en 1997 ou encore Nuit américaine en 2005). On le retrouve en 2010 dans la comédie musicale A little night Music au Théâtre du Châtelet à Paris. En 2016 il enregistre l’album Wilson chante Montand

Militant de Greenpeace depuis vingt ans, Lambert Wilson soutient leur combat pour la protection de l’environnement et du climat. Son crédo intime c'est le jardinage, faire pousser pour se remettre les pendules à l'heure. Avis aux amateurs ....

58 min
1h 03
Références

Programmation musicale

  • 19h55
    Strollin' in Paris
    Strollin' in Paris
    Toku
    Strollin' in Paris

    Pierrick Pedron, Giovanni Mirabassi, Laurent Vernerey, Andre Ceccarelli

    Album Toku in Paris (2020)
    Label JAZZ ELEVEN
  • 20h00
    MOOD INDIGO
    MOOD INDIGO
    NAT KING COLE
    MOOD INDIGO

    Album Welcome to the club (1959)
    Label CAPITOL
  • 20h04
    Anyone can whistle
    Anyone can whistle
    LAMBERT WILSON
    Anyone can whistle

    Album Lambert Wilson chante (1991)
    Label TREMA (710343)
  • 20h09
    Corporate : Poursuite
    Corporate : Poursuite
    Mike Kourtzer
    Corporate : Poursuite

    Alexandre Saada

    Album BOF / Corporate (2017)
    Label KAZAK PRODUCTIONS
  • 20h10
    Corporate : Poursuite
    Corporate : Poursuite
    Mike Kourtzer
    Corporate : Poursuite

    Alexandre Saada

    Album BOF / Corporate (2017)
    Label KAZAK PRODUCTIONS
  • 20h11
    The drowned girl
    The drowned girl
    DAVID BOWIE
    The drowned girl

    Album Baal (film tv) (1982)
  • 20h13
    Love life : Love song
    Love life : Love song
    Kurt Weill (Compositeur)
    Love life : Love song

    John McGlinn (Chef d'orchestre), Lambert Wilson, Orchestre Philharmonique De Monte-Carlo, Al Lerner

    Album Musicals (1989)
    Label EMI (CDC7497922)
  • 20h17
    SEPTEMBER SONG
    SEPTEMBER SONG
    ERROLL GARNER
    SEPTEMBER SONG

    Album Easy to love (1961)
    Label EMARCY
  • 20h21
    La chanson de Maxence
    La chanson de Maxence
    WILSON LAMBERT
    La chanson de Maxence

    Album Michel Legrand et ses amis (2015)
  • 20h28
    Coeurs : end credits
    Coeurs : end credits
    Coeurs : end credits

    Album BOF / Coeurs (Private fears in public places) (2008)
    Label BSX RECORDS (BSXCD 8839)