Manfred Eicher fondateur du label ECM © Marek Vogel / ECM Records
Manfred Eicher fondateur du label ECM © Marek Vogel / ECM Records
Manfred Eicher fondateur du label ECM © Marek Vogel / ECM Records ©Radio France
Manfred Eicher fondateur du label ECM © Marek Vogel / ECM Records ©Radio France
Manfred Eicher fondateur du label ECM © Marek Vogel / ECM Records ©Radio France
Publicité
Résumé

Lundi à 19h, Jane Villenet et Frédéric Goaty de Jazz Magazine vous plongent dans l'aventure discographique du prestigieux label allemand.

En savoir plus

En près de cinquante ans d'existence, le label ECM (Edition of Contemporary Music) s'est imposé comme la maison d’édition la plus importante dans le monde du jazz et des musiques nouvelles. Toujours à la pointe de la modernité, le label est un modèle unique et incontournable, depuis la qualité des musiciens invités jusqu’aux choix graphiques des pochettes en passant par la minutie de la production et de la prise de son. Fondé à Munich en 1969 par le contrebassiste Manfred Eicher, ECM a aujourd'hui plus de 1500 références dans un catalogue éclectique allant de la musique contemporaine aux musiques du monde et au jazz sous toutes ses formes. Une saga commencée en 1970 avec la sortie de l'album Free at Last enregistré par le trio du pianiste américain Mal Waldron.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Au cours de son histoire, le label a participé à la diffusion de toutes les formes de jazz et de musique improvisée, qu’elles soient originaires d’Europe ou d’Amérique, suscitant même de nombreuses rencontres entre musiciens. Certaines de ces associations se sont révélées particulièrement fructueuses, comme par exemple le duo Chick Corea/Gary Burton, le quartet ‘Belonging’ de Keith Jarrett avec Jan Garbarek, Palle Danielsson et Jon Christensen, ou encore le trio ‘Magico’ de Charlie Haden avec Jan Garbarek et Egberto Gismonti…

Publicité

Après l'immense succès commercial en 1975 de l'album The Köln Concert de Keith Jarrett, bon nombre d'artistes vont venir se frotter au fameux "son ECM" et écrire l'histoire du label : Keith Jarrett, Jan Garbareck, Charles Lloyd, John Abercrombie, Terje Rypdal, Paul Bley, Marilyn Crispell, Carla Bley, Gary Burton, the Art Ensemble of Chicago, Lee Konitz, Charlie Haden, John Surman, Eberhard Weber, Miroslav Vitous, Eivind Aarset, Nik Bärtsch, Mark Turner, Andy Sheppard, Enrico Rava, Paolo Fresu, Steve Reich, John Adams, Anouar Brahem, Susan Abuehl, Louis Sclavis... La saga continue en 2017 avec John Abercrombie, Colin Vallon, Theo Bleckmann, Craig Taborn, Tigran Mansurian, François Couturier, Aaron Parks, Chris Potter, György Kurtág, Avishai Cohen ou Bill Frisell & Thomas Morgan....

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A lire aussi : *le dossier La Saga ECM * dans le Jazz Magazine N°694 - Mai 2017

 ©
©
© Radio France

À LIRE AUSSI : Club Jazzafip Spécial La Galaxie Miles Davis

À LIRE AUSSI : Club Jazzafip : Le Monde de Weather Report

À LIRE AUSSI : Club Jazzafip : Tous là pour Ella Fitzgerald

Références