Nat King Cole - 1950 - Photo de Michael Ochs Archives/Getty Images
Nat King Cole - 1950 - Photo de Michael Ochs Archives/Getty Images
Nat King Cole - 1950 - Photo de Michael Ochs Archives/Getty Images ©Autre
Nat King Cole - 1950 - Photo de Michael Ochs Archives/Getty Images ©Autre
Nat King Cole - 1950 - Photo de Michael Ochs Archives/Getty Images ©Autre
Publicité
Résumé

Immersion dans l'univers du crooner qui est né il y a tout juste 100 ans.

En savoir plus

De 19h à 20h, ça jazz à fip ! Une animatrice reçoit chaque soir un programmateur pour une émission où s’entremêlent tous les jazz, des grands standards aux artistes émergents…

Cette émission dédiée au pianiste chanteur de jazz est concoctée et présentée par Thomas Curbillon et Charlotte Bibring et réalisée par Denis Soula.

Publicité

Nathaniel Adams surnommé Nat King Cole, est né le 17 mars 1919 à Montgomery en Alabama dans une famille de cinq enfants. Élevé par un père pasteur et une mère cheffe de chœur à l’église, il baigne dans la musique. Il commence à jouer du piano, étudie le jazz, le gospel et la musique classique européenne, inspiré par le pianiste Earl Hines. En 1936, il participe à la revue musicale Shuffle Along à Broadway. En 1937, il débarque à Los Angeles et monte le King Cole Trio avec le guitariste Oscar Moore et le bassiste Wesley Prince. Le groupe enregistre Straighten Up and Fly Right en 1943. Le single se vend à plus d’un million de copies.

Oscar Moore, Nat King Cole et Wesley Price en 1946 - Photo de William Gottlieb
Oscar Moore, Nat King Cole et Wesley Price en 1946 - Photo de William Gottlieb
© Autre

Pianiste de jazz virtuose, il est aussi régulièrement appelé pour accompagner des chanteuses en studio. Il est aussi convié aux séances d'enregistrement de Lionel Hampton, Lester Young ou encore Dexter Gordon. Il faut savoir que son passage au chant s'est fait dans les clubs, petit à petit, à la demande des spectateurs et de ses employeurs. Nat King Cole rencontre le succès en 1946 avec *Route 66 *, une chanson écrite par Bobby Troup qui sera reprise notamment par Chuck Berry et par les Rolling Stones.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Au fil des ans, Nat King Cole est devenu la figure de proue de Capitol Records. Il chante de plus en plus souvent accompagné d’orchestres et enchaîne les duos avec des artistes du label Capitol comme Woody Herman, Johnny Mercer, Dean Martin. Se dirigeant vers la pop, il enchaîne les tubes : Nature boy, Mona Lisa, Too Young... et bien-sûr l'inoubliable Unforgettable (1951) qui devient son titre fétiche. Le voici dans un live à la BBC en 1963, avec le Ted Heath's Orchestra :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le pianiste-chanteur s’est toujours battu pour l’égalité et la paix et pour abolir la ségrégation raciale dont il fut victime. On se souvient de son émission à la télévision, The Nat King Cole Show, une prouesse dans un pays où les afro-américains ne sont pas les bienvenus à ces postes. Il a d’ailleurs toujours refusé de jouer dans des lieux où l'entrée était interdite au public noir. Elégant et parfait gentleman, le chanteur de charme était aussi invité à jouer dans des sitcoms télévisés et au cinéma. Il a fait sa première apparition dans Citizen Kane d’Orson Welles (1941). On l'a vu plus tard dans La femme du Gardénia ou encore *Istanbul, * le film de Joseph Pevneyavec Errol Flynn et Cornell Borchers :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En 1960, il enregistre de nouveaux albums, Wild Is Love, The Touch of Your Lips et une intégrale nommée *The Nat King Cole Story * dans laquelle il revisite ses anciens succès. Entre 1962 et 1965, Nat King Cole enregistre peu si ce n'est L.O.V.E., le tube planétaire qui donna son titre au dernier album studio de Nat King Cole enregistré en 1964.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Nat King Cole meurt le 15 février 1965 à Santa Monica, en Californie.
« *Il était unique. Et la musique qu’il nous a laissée est tellement belle. En écoutant ses chansons, vous êtes forcément marqué par ce timbre de voix extraordinaire, ce style incomparable et ce sens ultime du « cool » * » dixit le chanteur Gregory Porter qui en avait fait son père de substitution et lui rend un vibrant hommage dans *Nat King Cole and Me * .

Références

Programmation musicale

  • 18h58
    BALLERINA
    BALLERINA
    ANTONIO MORELLI
    BALLERINA

    Interprètes ANTONIO MORELLI, NAT KING COLE, JOHN COLLINS, CHARLIE HARRIS, LEE YOUNG, NON IDENTIFIE

    Album NAT KING COLE AT THE SANDS (1960)
    Label CAPITOL
  • 19h01
    GET TO GETTIN
    GET TO GETTIN
    NAT KING COLE, NAT COLE KING, DIVERS
    GET TO GETTIN

    Interprètes NAT KING COLE, NAT COLE KING, DIVERS

    Album Nature boy (1950)
    Label IMC MUSIC
  • 19h04
    Let there be love
    Let there be love
    Nat King Cole
    Let there be love

    Interprètes Ralph Carmichael, George Shearing

    Album Nat King Cole sings / George Shearing plays (1962)
    Label CAPITOL
  • 19h08
    SWEET LORRAINE
    SWEET LORRAINE
    NAT KING COLE
    SWEET LORRAINE

    Interprètes NAT KING COLE

    Album BD Music presents Nat King Cole (1943)
    Label JAZZ/ARC
  • 19h11
    I'm an errand boy for rhythm
    I'm an errand boy for rhythm
    Nat King Cole
    I'm an errand boy for rhythm
    Album The quintessence / New York - Holywood 1944-1946 (1945)
    Label FREMEAUX ET ASSOCIES
  • 19h18
    SOMEBODY LOVES ME
    SOMEBODY LOVES ME
    NAT KING COLE
    SOMEBODY LOVES ME

    Interprètes NAT KING COLE

    Album BD Music & Cabu Present Nat King Cole (1952)
    Label BDMusic (73133)
  • 19h21
    Can I Come in for a Second ?
    Can I Come in for a Second ?
    Nat King Cole & Nellie Lutcher
    Can I Come in for a Second ?
    Album BD Music & Cabu Present Nat King Cole (1950)
    Label BDMusic (73133)
  • 19h24
    Nature boy
    Nature boy
    Nat King Cole
    Nature boy

    Interprètes Barton Jamie

    Album Nature boy (1947)
    Label IMC MUSIC
  • 19h29
    I’M IN THE MOOD FOR LOVE
    I’M IN THE MOOD FOR LOVE
    NAT KING COLE, OSCAR MOORE, JOHNNY MILLER
    I’M IN THE MOOD FOR LOVE

    Interprètes NAT KING COLE, OSCAR MOORE, JOHNNY MILLER

    Album Get your kicks on Route 66 1946-1949 (1943)
    Label UNIVERSAL MUSIC (56114439)
  • 19h35
    WE LIKE TO BOP
    WE LIKE TO BOP
    STAN LAFERRIERE, NICOLAS MONTIER, PIERRE MAINGOURD, LAURENT BATAILLE, VINCENT CORDELETTE
    WE LIKE TO BOP

    Interprètes STAN LAFERRIERE, NICOLAS MONTIER, PIERRE MAINGOURD, LAURENT BATAILLE, VINCENT CORDELETTE

    Album HEY NAT ! (2000)
    Label DJAZ RECORDS