Dessin de Cabu qui se rêvait batteur d'un big-band de jazz
Dessin de Cabu qui se rêvait batteur d'un big-band de jazz
Dessin de Cabu qui se rêvait batteur d'un big-band de jazz
Publicité
Résumé

À l’occasion de l'exposition "Le Rire de Cabu" à l’Hôtel de Ville de Paris, nous évoquons la passion du génial dessinateur en compagnie de son ami Jean-François Pitet.

En savoir plus

De 19h à 20h, ça jazz à Fip ! Une animatrice reçoit chaque soir un  programmateur pour une émission où s’entremêlent tous les jazz, des  grands standards aux artistes émergents… Une émission présentée par François Lacharme et Jane Villenet et réalisée par Denis Soula. 

Jusqu'au 19 décembre à l’Hôtel de Ville de Paris, une magnifique exposition, riche de 350 dessins, est consacrée à Cabu. Le dessinateur du Grand Duduche et de Mon Beauf, caricaturiste visionnaire de Hara-Kiri, puis Charlie-Hebdo et Le Canard Enchaîné, a posé son regard acerbe sur la société française avec bonne humeur. Travailleur infatigable, son talent et sa curiosité étaient foisonnants, jusqu'à ce jour funeste du 7 janvier 2015 où il fut tué avec ses collègues dans les locaux de Charlie Hebdo. Son ami Jean-François Pitet, commissaire de l'exposition Le rire de Cabu, connaisseur et passionné de Cab Calloway, a notamment écrit et réalisé un film sur ce grand musicien de jazz qu'adorait Cabu. Il est à nos côtés pour parler de l'amour inextinguible du génial dessinateur de presse pour cette musique libre et joyeuse dont il s'est inspiré pour animer son trait de crayon.  

Publicité
Cab Calloway par Cabu
Cab Calloway par Cabu

Cabu était ce fou de jazz qui rêvait d’être batteur dans un big band. Lorsque l'adolescent de Châlons-sur-Marne monte à Paris en 1954, il découvre Charles Trenet à l'Olympia puis Cab Calloway. C'est le début d'une belle obsession pour le swing, les grands orchestres qui rendent heureux et les musiciens en action qu'il croque sur toutes les scènes. 

La plus belle invention du monde après l'imprimerie c'est le swing

Il n'a d'ailleurs jamais manqué un concert de Count Basie, de Duke Ellington ou de Lionel Hampton. Il a croqué avec tendresse Nat King Cole, Dizzie Gillespie, Dinah Washington, Mahalia Jackson, Glenn Miller, Ella Fitzgerald, Bessie Smith, Stéphane Grappelli, Django Reinhardt, Billie Holiday, Charlie Christian, Sinatra, Ray Charles, Chet Baker, Miles Davis… On se souvient de sa série parue il y a plus de vingt ans : Cabu Jazz Masters (Nocturne) et en particulier de Cabu in Jazz, un ouvrage de scènes dessinées au fil du temps dans les festivals ou concerts. Jean-Paul Boutellier, fondateur du festival Jazz à Vienne, se souvient l'avoir accueilli plusieurs fois :

Il avait l’habitude de dessiner les concerts, tandis qu’une caméra filmait son dessin en construction et que les images étaient retransmises en direct sur un écran. La première fois, c’était pour voir Cab Calloway dont il adorait l’orchestre exceptionnel, le côté amuseur et bon danseur. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La collection Les échappés - Charlie Hebdo propose Cabu Swing, Souvenirs et carnet d'un fou de jazz, une rétrospective qui réunit des centaines de dessins et commente, page après page, le contexte de leur apparitions. 

Musique de libération, le jazz restera à jamais la musique de la délivrance - Cabu 

Cabu Swing
Cabu Swing

Notez aussi la conférence Rire en musique : le Jazz de Cabu le 27 novembre à la Médiathèque musicale de Paris (MMP), animée par Jean-François Pitet,  

À réécouter : Spéciale Didier Lockwood
1h 07
59 min
Références

Programmation musicale

  • 18h55
    Black valentine
    Black valentine
    Caro Emerald
    Black valentine
    Album The shocking miss Emerald (2013)
    Label GRANDMONO RECORDS
  • 19h01
    The jumpin' jive
    The jumpin' jive
    Cab Calloway
    The jumpin' jive
    Album Compil/Le jazz de Cabu (1939)
    Label NOCTURNE
  • 19h11
    Midnite blue
    Midnite blue
    Count Basie
    Midnite blue

    Hefti

    Album The complete ""Atomic Basie"" (1957)
    Label VOGUE
  • 19h12
    Bugle Call Rag
    Bugle Call Rag
    Chick Corea
    Bugle Call Rag
    Album Two (2015)
    Label CONCORD JAZZ
  • 19h16
    I feel good
    I feel good
    Bobby Mcferrin
    I feel good

    James Brown

    Album The voice (1984)
    Label ELEKTRA
  • 19h19
    Solitude
    Solitude
    Duke Ellington & His Orchestra
    Solitude
    Album Masterpieces (1951)
    Label COLUMBIA
  • 19h25
    I Got Rhythm
    I Got Rhythm
    Richard Boone
    I Got Rhythm
    Album The singer (1994)
    Label STORYVILLE
  • 19h28
    Free press oui
    Free press oui
    Lionel Hampton And His Paris All Stars
    Free press oui

    Walter Williams, Al Hayse, James Cleverland, Milton ""mezz"" Mezzrow

    Album Jazz time Paris / Vol. 4-5-6 / CD 8 (2013)
    Label SONY
  • 19h34
    It don't mean a thing (if it ain't got that swing)
    It don't mean a thing (if it ain't got that swing)
    Dr John
    It don't mean a thing (if it ain't got that swing)

    Duke Ellington, Mills

    Album Duke elegant (1999)
    Label PARLOPHONE
  • 19h39
    I want to sing a song
    I want to sing a song
    Anita O Day
    I want to sing a song

    Gary Mcfarland, Margo Guryan

    Album All the sad young men (1961)
    Label VERVE