Jean-Luc Godard en studio avec les Rolling Stones sur le tournage de Sympathy for the Devil 1968 ©Getty - Hulton-Deutsch Collection/Corbis
Jean-Luc Godard en studio avec les Rolling Stones sur le tournage de Sympathy for the Devil 1968 ©Getty - Hulton-Deutsch Collection/Corbis
Jean-Luc Godard en studio avec les Rolling Stones sur le tournage de Sympathy for the Devil 1968 ©Getty - Hulton-Deutsch Collection/Corbis
Publicité
Résumé

Le chef de file des réalisateurs de la Nouvelle vague qui a bouleversé le cinéma français, n’est plus de ce monde. Sa pertinence, sa sensibilité, son insolence vont nous manquer !

En savoir plus

Jean-Luc Godard, né à Paris en 1930, rue Cognacq-Jay, nous a quitté ce mardi 13 septembre à Rolle à l’âge de 91 ans. Sa compagne et ses producteurs expliquaient ce matin qu’il est «décédé paisiblement à son domicile entouré de ses proches». Épuisé, il a fait le choix d’en finir avec une assistance au suicide, encadrée et autorisée en Suisse. Il tenait à ce que ça se sache. Il laisse derrière lui une centaine de films et documentaires qui ont marqué plusieurs générations. JLG, qui a toujours divisé le public et les critiques, ne faisait rien pour plaire. Il avait d'ailleurs suggéré de son vivant, cette épitaphe : «Jean-Luc Godard, au contraire».

"Godard est le plus grand cinéaste du monde. Il n'est pas le seul à filmer comme il respire, mais c'est lui qui respire le mieux" -François Truffaut

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après une enfance près de Genève, au sein d'une famille bourgeoisie protestante, il monte à Paris en 1949 pour étudier l'ethnologie à la Sorbonne tout en fréquentant assidûment les ciné-clubs et la Cinémathèque. Il commence sa carrière en tant que critique de cinéma aux Cahiers du Cinéma et à Art avec François Truffaut, Jacques Rivette, Eric Rohmer et Claude Chabrol. L'agitateur de la révolte de Mai 68, cinéaste protéiforme et expérimentateur, poète d’inspiration brechtienne, révolté, insoumis, insolent, intello torturé est sans doute le plus inventif de son temps. Il a su comme personne interroger les puissances de l'image et les mettre un temps au service des luttes sociales. Il devient un réalisateur reconnu dans les années 1960. À bout de souffle (1960), rabat les cartes du cinéma hexagonal, lance la carrière de Jean-Paul Belmondo aux côtés de Jean Seberg et devient un manifeste esthétique de la Nouvelle Vague :

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une Femme est une Femme porté par Anna Karina, la muse de Jean-Luc Godard, Vivre sa Vie (Douze scènes où Godard philosophe sur l’amour), Le Mépris tiré du roman d’Alberto Moravia, Alphaville qui obtient l'Ours d'or au festival de Berlin en 1965, Pierrot le fou, son film culte ou la cavale délinquante et amoureuse de Ferdinand et Marianne, Week-End, One + One, La Chinoise, Sauve qui peut la vie, Je vous salue, Marie, Soigne ta droite où l'on suit les Rita Mitsouko dans leur studio parisien, Détective, Adieu au langage dédié à son chien ect ...,

Godard n'a jamais cessé de suivre l'évolution du cinéma mais jamais sans perdre son regard de critique. En 2018 une Palme d'or spéciale vint saluer son dernier film Le Livre d’Image, conçu à partir d’extraits d’autres films, d’archives, de reportages télé, de ­fragments de textes ou de musiques. Une oeuvre sans pareille qui témoigne d'un Jean-Luc Godard à l'apogée de son oeuvre :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

1h 02
1h 00
Références

Programmation musicale

  • 19h58
    A bout de souffle : Duo
    A bout de souffle : Duo
    Martial Solal
    A bout de souffle : Duo

    Pierre Gossez, Daniel Humair, Roger Guerin, Michel Hausser

    Album BOF / A bout de souffle (1959)
    Label Universal (017 183-2)
  • 20h00
    Au pays des merveilles de Juliet
    Au pays des merveilles de Juliet
    Yves Simon
    Au pays des merveilles de Juliet

    Y.Simon

    Album Autoportrait (1973)
    Label RCA
  • 20h02
    Le mépris : Ouverture
    Le mépris : Ouverture
    Georges Delerue (Compositeur)
    Le mépris : Ouverture
    Album BOF / Extraits de films composés par Georges Delerue
    Label Universal Music (013 477-2)
  • 20h09
    Poursuite
    Poursuite
    Martial Solal
    Poursuite
    Album Musique de film / A bout de souffle (1960)
    Label HORTENSIA
  • 20h15
    SPECIALE FIP - LES MUSIQUES DE JEAN-LUC GODARD
    SPECIALE FIP - LES MUSIQUES DE JEAN-LUC GODARD
    SPECIALE FIP - LES MUSIQUES DE JEAN-LUC GODARD
    SPECIALE FIP - LES MUSIQUES DE JEAN-LUC GODARD

  • 20h33
    VARIATIONEN ZUR GESUNDUNG VON ARINUSCHKA
    VARIATIONEN ZUR GESUNDUNG VON ARINUSCHKA
    ARVO PART/JEROEN VAN VEENPNO
    VARIATIONEN ZUR GESUNDUNG VON ARINUSCHKA

    Album MINIMAL PIANO COLLECTION (VOLUME 4) / JOHN ADAMS ARVO PART SIMEON TEN HOLT : OEUVRES POUR PIANO (2006)
  • 20h33
    SPECIALE FIP - LES MUSIQUES DE JEAN-LUC GODARD
    SPECIALE FIP - LES MUSIQUES DE JEAN-LUC GODARD
    SPECIALE FIP - LES MUSIQUES DE JEAN-LUC GODARD
    SPECIALE FIP - LES MUSIQUES DE JEAN-LUC GODARD