Marianne Faithfull dans le film "fleur d'âme" - RTS/Cineteve/Stéphane Sednaoui
Marianne Faithfull dans le film "fleur d'âme" - RTS/Cineteve/Stéphane Sednaoui
Marianne Faithfull dans le film "fleur d'âme" - RTS/Cineteve/Stéphane Sednaoui ©Autre
Marianne Faithfull dans le film "fleur d'âme" - RTS/Cineteve/Stéphane Sednaoui ©Autre
Marianne Faithfull dans le film "fleur d'âme" - RTS/Cineteve/Stéphane Sednaoui ©Autre
Publicité
Résumé

L'icône des sixties présente son nouvel album "Negative Capability".

En savoir plus

Mercredi 21 novembre à 20h nous vous invitons à passer un moment en compagnie de la first lady. Une émission réalisée par Denis Soula. L'interview est menée par Luc frelon avec Frédérique Labussière en interprète de la parole de Marianne Faithfull.

C'est Andrew Loog Oldham, le manager des Rolling Stones qui a repéré la jeune femme âgée de 17 ans. Trois mois plus tard elle est propulsée au top 10 de la pop avec la chanson As Tears Go By de Mick Jagger et Keith Richards. Après une période difficile dans les années 70, elle revient en force en 1979 avec le magnifique albumBroken English. Sa voix a changé. Elle chante The ballad of Lucy Jordan, titre repris dans la B.O. du film Thelma and Louise et une magnifique version de Working Class Hero de John Lennon. Derek jarman réalise un court-métrage de promotion avec trois titres du disque :

Publicité

www.facebook.com

Fille d'aristocrate, devenue légende vivante, la rockeuse a exploré toutes les limites, drogue, sexe, alcool ... son addiction à l'héroïne a même failli la faire passer dans l'au-delà. Au moment de sa séparation avec Mike Jagger, elle sombrait dans l'héroïne. On se souvient du titre Sister Morphine publié par les Stones, extrait de l'album Sticky Fingers :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Des vies, Marianne Faithfull en vécu mille. Elle a suivi les Beatles en Inde, a joué son propre rôle dans Made in USA réalisé par Jean-Luc Godard, a tourné dans Anna, la comédie musicale de Gainsbourg, a donné la réplique à Alain Delon dans La Motocyclette .... Elle a même enseigné dans le Colorado à l'Ecole Jack Kerouac de poésie désincarnée ( Jack Kerouac School of Disembodied Poetics) créée par Ginsberg où officiait aussi William Burroughs.

Sa carrière a pris un nouvel essor dans les années 1990 avec la musique et le cinéma. On se souvient de l'élégant album A secret Life (1995) produit par Angelo Badalamenti (compositeur de David Lynch) ou de The seven deadly Sins (1998) qui redonne vie aux sept péchés capitaux de Kurt Weill et Bertold Brecht :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après l’an 2000, Marianne Faithfull s'entoure d'une nouvelle génération d’artistes comme Beck, Jarvis Cocker et Billy Corgan, Damon Albarn, Nick Cave, PJ Harvey ou encore Lou Reed. En 2008 elle sort l'album Easy Come, Easy Go, en référence à un blues créé en 1924 par Bessie Smith. On garde aussi en mémoire le disque Horses And High Heels (2011) enregistré et concocté avec le producteur Hal Willner à la Nouvelle-Orléans :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour son le 50ème anniversaire de sa carrière, la chanteuse poignante et habitée sortait Give my love to London, intégralement composé de chansons originales, pour lequel elle a collaboré avec une liste impressionnante d'artistes dont Nick Cave, Brian Eno, Ed Harcourt, Warren Ellis, Anna Calvi ...

Elle en retrouve d'ailleurs certains sur son 21ème opus Negative Capability, sorti le 2 novembre, un chef-d'oeuvre à la fois tourmenté et riche d'une belle énergie, pour lequel elle se met à nu. Après ses terribles accidents, elle a lutté "pour devenir forte afin de pouvoir faire mon travail ", dit-elle. "J'ai toujours essayé de ne pas me révéler. Il n'y a rien de tel que de vraies épreuves pour vous donner un peu de profondeur ". Le 24 octobre dernier, la chanteuse dévoilait sur FIP le clip du titre *The Gypsy Faerie Queen. *

 ©
©
© Autre

​L'année dernière Marianne Faithfull se livrait devant la caméra de Sandrine Bonnaire dans Fleur d'âme.

À LIRE AUSSI : Marianne Faithfull avec Nick Cave sur "The Gypsy Faerie Queen"

Références

Programmation musicale