Les Victoires du Jazz 2019
Les Victoires du Jazz 2019
Les Victoires du Jazz 2019
Publicité
Résumé

Le 22/10 à 20h FIP vous offre des morceaux choisis de la cérémonie des Victoires du Jazz 2019 au Grand Rex.

En savoir plus

Le mardi  22 octobre, juste après la session live réservée aux deux lauréats des Victoires du Jazz 2019, Naïssam Jalal et Vincent Peirani, nous diffusons des extraits de la cérémonie enregistrée le 16 octobre au Grand Rex par Denis Soula. Une émission présentée par Thomas Curbillon et Caroline Ostermann et réalisée par Alexandre Girard.

Le palmarès 2019 est dévoilé. C’est la batteuse et compositrice Anne Paceo qui est désignée Artiste de l'année. Le Sacre du Tympan de Fred Palem remporte le prix du Meilleur groupe ; Living Being II  de Vincent Peirani est l'Album sensation de l'année ; David Linx est désigné Meilleur chanteur ; l'Album inclassable est celui de la flûtiste et compositrice Naïssam Jalal et le tromboniste Fidel Fourneyron est l'Artiste qui monte. Les prix sont remis le 16 octobre à 19h30 au Casino de Paris. 

Publicité

Anne Paceo avait déjà remporté cette distinction en 2016 et avait été désignée Révélation instrumentale en 2011. En janvier sortait son album Bright Shadows tourné vers l'expression originelle de la voix et de la percussion. Un disque qui se découvrait en  concert lors d'un Live à FIP capté à Marseille, quelques jours avant sa sortie. Accompagnées des voix viscérales d'Ann Shirley et Florent Mateo, Anne Paceo pose la sienne sur sa musique pour la première fois. Les musiciens Tony Paeleman, Pierre Perchaud et Christophe Panzani complètent la musique hybride de la batteuse aux couleurs jazz, soul et pop avec un apport électronique. 

« Je n’ai jamais aimé les frontières entre les styles. Ce sont les disquaires qui ont inventé ces cases, mais la musique, elle, dépasse tout ça. L’important est qu’elle parle au cœur, à l’âme, qu’elle provoque des émotions, qu’elle fasse voyager, qu’elle inspire. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Fred Pallem et Le Sacre du Tympan qui fêtait ses vingt ans l'année dernière, remporte le prix du meilleur groupe. Treize ans après la Victoire de la révélation jazz, le réjouissant big-band revient sur le podium. De nombreuses personnes ont écrit l’histoire de ce grand ensemble aux côtés du chef d’orchestre, tout à la fois esthète du son et conteur. Après avoir revisité la folk intimiste de Neil Young, transfiguré les BO de la Blaxploitation, transcendé l’œuvre électro-pop de François de Roubaix et réinventé les B.O. des génériques de dessins animés cultes, sept ans après l'album Soundtrax, Fred Pallem écrivait L'Odyssée, un huitième album flamboyant qui navigue entre musique populaire et musique savante, musique contemporaine et musiques de films, servie par la section rythmique et les cuivres auxquels s'ajoute pour la première fois, un quatuor à cordes :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Dans la catégorie Voix, c'est le chanteur, compositeur, parolier, producteur et multi-instrumentaliste belge David Linx, qui s'est distingué. Il a joué et enregistré avec les plus grands noms de la scène jazz depuis trente ans. Nous le recevions en mars dernier pour  une session live avec André Ceccarelli, Diego Imbert et Thierry Eliez pour son hommage à Nougaro.

Aujourd'hui il tourne avec son nouveau quartet composé du pianiste Gregory Privat, du contrebassiste Chris Jennings et du batteur Arnaud Dolmen ou encore en duo avec le bassiste Michel Hatzigeorgiou sur le répertoire de leur album The Wordsmith qui était en course pour la Victoire du Jazz de l'album de l'année. Le vocaliste créatif revisite aussi le répertoire de Jacques Brel et le fait swinguer avec le Brussels jazz orchestra. 

C’est un exercice de haute voltige car il s’agit de travailler les paroles, les arrangements, les impressions, en proposant un spectacle qui est destiné tout aussi bien à un public averti qu’à un public populaire.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le tromboniste et chef d'orchestre Fidel Fourneyron est un des musiciens les plus passionnants de la scène jazz actuelle. En solo (album  High Fidelity), en trio avec son formidable Un Poco Loco qui relit le répertoire be-bop des années 40 et 50 avec un langage très contemporain et notamment le répertoire de Charlie Parker, ou encore avec son nouveau trio Animal qui réunit Joachim Florent à la contrebasse et Sylvain Darrifourcq à la batterie, Fidel Fourneyron est un maître de l'orchestration. Le 9 avril 2019 il était l'invité live du Club Jazzafip pour sa création franco-cubaine ¿ Que Vola ? dont témoigne l’album sorti sur le label No Format dont nous fêtions les 15 ans fin septembre .

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La flûtiste Franco-Syrienne Naïssam Jalal est à l'honneur pour son très sensible double-album Quest of the invisible que nous mettions en lumière en février 2019, peu avant sa sortie. Sa musique se nourrit de jazz modal, de musique arabe classique, orientale, de musique arabe du Maghreb et de la dimension méditative des musiques indiennes. On y trouve aussi des influences d'Afrique de l'Ouest et des superpositions rythmiques très complexes empruntées au jazz moderne américain. 

Elle est entourée du contrebassiste Claude Tchamitchian et du pianiste Leonardo Montana, deux fabuleux musiciens qui ont parfaitement et intimement intégré le propos de Naïssam Jalal pour qui la profondeur du son, l'intensité de l'expression, son dépouillement et la sensibilité sont des qualités indispensables quand on relève le défi de jouer autour du silence.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Vincent Peirani n'en n'est pas à sa première nomination aux Victoires du Jazz . Son charisme, sa virtuosité, son inventivité ont déjà été récompensés en 2014 ( Révélation de l'année) et en 2015 (Artiste de l'année). Après le succès de Living Being, l'ovni de l'accordéon sortait l'élégant Living Being II – Night Walker, le second disque de son quintette éponyme qu'il voit comme un « Chamber Rock Music Orchestra ». FIP mettait en lumière ce remarquable opus coloré et magique aux accents rock.  

Il partage sa vision musicale aventureuse et cosmopolite avec de vieux copains, le saxophoniste Emile Parisien, le claviériste Tony Paeleman, le guitariste et bassiste Julien Herné et le batteur Yoann Serra, tous amoureux de l'oeuvre de Led Zeppelin.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Juste avant ce Club jazzafip Spécial Victoires du Jazz, nous avons le grand plaisir de recevoir Naïssal Jalal et Vincent Peirani pour une  interview et un moment de musique en toute intimité.

Références

Programmation musicale

  • 19h34
    SESSION LIVE
    SESSION LIVE
    Melissa Aldana
    SESSION LIVE

  • 19h52
    SESSION LIVE
    SESSION LIVE
    Melissa Aldana
    SESSION LIVE

  • 20h01
    SESSION LIVE
    SESSION LIVE
    Melissa Aldana
    SESSION LIVE

  • 20h37
    Night birds
    Night birds
    Eric Legnini
    Night birds
    Album Six strings under (2019)
    Label ANTEPRIMA PRODUCTIOSN / BENDO MUSIC
  • 20h40
    Life is
    Life is
    Grazzia Giu
    Life is

    Lionel Melot, Paul Cuttat, Richard Martinez

    Album Life Is (2018)
    Label Autoproduction
  • 20h43
    Keep connexion
    Keep connexion
    Manu Katche
    Keep connexion
    Album The scope (2019)
    Label ANTEPRIMA
  • 20h46
    Wara
    Wara
    Habib Koite
    Wara
    Album Kharifa (2019)
    Label CONTRE JOUR
  • 20h49
    Falling hearts
    Falling hearts
    Jeanne Added
    Falling hearts
    Album Radiate (2018)
    Label NAIVE
  • 20h53
    La baie
    La baie
    Clara Luciani
    La baie
    Album Sainte-Victoire (2018)
    Label PHONOGRAMME
  • 20h57
    Wings
    Wings
    Avishai Cohen
    Wings
    Album Arvoles (2019)
    Label RAZDAZ