Publicité

"Selfish Soul", la crinière flamboyante de Sudan Archives

Par
Sudan Archives version 2022
Sudan Archives version 2022
- Edwig Henson

La violoniste californienne vient de mettre en ligne un nouveau clip bondissant en forme d’ode à la diversité des chevelures afro.

Enfin des nouvelles de Sudan Archives. Britanny Parks de son vrai nom s’est faite bien discrète depuis la sortie d’un premier album plein d’audace il y a trois ans, où elle maniait aussi bien le violon que le home-studio pour pétrir son R'n'B intemporel. Quelques jolies collaborations en forme de grand écart ont certes essaimé depuis, avec son compatriote le beatmaker Teebs jusqu’au pianiste néo-classique thuringien Martin Kohlstedt, mais aucune composition originale ne semblait jusqu’à présent pointer à l’horizon.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La suite semble pourtant désormais bien se profiler pour cette lumineuse musicienne qui s’imposait il y a encore peu comme l’une des compositrices les plus prometteuses de sa génération. Après un premier titre dévoilé au mois de mars en forme de virage pop, Sudan Archives vient ainsi de mettre en ligne un nouveau clip bondissant baptisé Selfish Soul. Introduit par de lourdes basses, ce morceau plein de punch et qui évoque parfois son ainée M.I.A. voit la Californienne reprendre son violon lors des refrains pour célébrer la diversité des chevelures afro. A l’écran, accompagnée de ses amies dans une sororité revendiquée, Sudan Archives s’offre une chorégraphie aussi bouillonnante que libératrice. Top.

Publicité