Rickie Lee Jones annonce l'album "Pieces of Treasure"

Publicité

Rickie Lee Jones annonce l'album "Pieces of Treasure"

Par
Rickie Lee Jones
Rickie Lee Jones
- Astor Morgan

La chanteuse signe un album entièrement jazz dont elle dévoile premier le titre "Just in Time", une balade sensuelle enregistrée avec le vibraphoniste Mike Mainieri.

Si elle s'est illustrée dans des répertoires folk, blues, pop, ou rock, l'auteure-compositrice et chanteuse originaire de Chicago a toujours rayonné avec raffinement sur des notes de jazz et ce dès son cultissime premier album Rickie Lee Jones, en 1979. L'artiste a reçu le Grammy Award de la meilleure performance vocale Jazz en 1989 pour l'album Flying Cowboys mais n'avait pourtant jamais consacré un projet entier à ce genre musical.

Trois ans après son album de reprises Kicks et après avoir publié ses mémoires Last Chance Texaco, la "Duchess of Coolsville" célèbre avec toute son élégance la note bleue sur l'album Pieces of Treasure annoncé le 28 avril. Un disque qui « parle autant de l'être humain, de la façon de survivre, ce qui signifie vieillir, et d'aimer sans relâche, que de n'importe quoi d'autre » déclare Rickie Lee Jones.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour Pieces of Treasure, la chanteuse a fait appel à son vieux complice Russ Titelman, producteur de ses deux premiers albums Rickie Lee Jones et Pirates. L'artiste s'approprie ici des standards de Kurt Weill, Eden Ahbez, Gershwin, Harold Arlen et Johnny Mercer ou Jimmy Van Heusen, accompagnée par Rob Mounsey au piano, le guitariste Russell Malone, le bassiste David Wong et le batteur Mark McLean. Un quartet rejoint par le vibraphoniste Mike Mainieri sur le premier titre Just in Time, une chanson composée en 1956 par Jule Styne avec des paroles du duo Betty Comden-Adolph Green et popularisée par des artistes comme Tony Bennett, Peggy Lee, Frank Sinatra, Barbara Streisand, Nina Simone ou Sarah Vaughan. Avec toute sa puissance émotionnelle Rickie Lee Jones signe une interprétation aussi classieuse qu'épurée ; « Je flirte avec le micro, sexy dans le genre "adultes des années 60", comme Dean Martin aurait pu l'être avec sa dulcinée » explique-t-elle.

Club Jazzafip
1h 09
Spéciales FIP
50 min