Publicité

Roller et disco pour Tank and The Bangas

Par
Les Tank and The Bangas voient rouge | credit : Jeremy Tauriac
Les Tank and The Bangas voient rouge | credit : Jeremy Tauriac
- Jeremy Tauriac

Le collectif de la Nouvelle-Orléans annonce un nouvel album et dévoile ‘No ID’, un premier extrait de groove à l’ancienne.

Tarriona "Tank" Ball est une vraie meneuse d’hommes. Celle qui a fondé à la Nouvelle-Orléans au début de la dernière décennie le combo Tank And The Bangas dégage toujours aujourd’hui un charisme, une énergie et une facétie à faire pâlir bien des rockstars. Remarqué il y a quatre ans aux Trans Musicales de Rennes, son orchestre de poche combine funk, rock, rap et spoken-word dans un cocktail à la fraîcheur éclatante. Cette fusion renversante mise beaucoup sur l’authenticité de Tarriona et de ses comparses, une sincérité qui fait mouche lors de concerts ensorcelants où le collectif parvient souvent à casser le thermomètre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Alors qu’on l’apercevait l’an dernier au micro d’un titre volcanique du bluesman d’Oakland Fantastic Negrito, la chanteuse annonce aujourd’hui le retour de son collectif avec un nouvel album attendu pour le mois de mai via le label Verve Forecast. En guise de hors d’œuvre à ce troisième long-format baptisé Red Balloon, Tank and The Bangas viennent de mettre en ligne un premier extrait pétri de groove à l’ancienne. ‘You cannot browse my aisles I’m not open, and furthermore you need to show ID’ lance ainsi Tarriona sur cette romance discoïde servie par un clip qui cultive les codes du genre, boule à facettes et roller hédoniste offrant à son come-back des allures de fête réjouissante.

Publicité