Someone sublime sa pop onirique sur l'album "Owls"

Publicité

Someone sublime sa pop onirique sur l'album "Owls"

Par
Someone - Tessa Rose Jackson
Someone - Tessa Rose Jackson
- Bibian Bingen

L'artiste anglo-néerlandaise Tessa Rose Jackson nous plonge dans un road trip pop cinématographique imprégné d'atmosphères cosmiques et trip-hop.

Après la douceur pop intimiste et introspective de Shapeshifter, l'auteure-compositrice renoue avec les récits abstraits et les paysages sonores subtilement psychédéliques et rêveurs de ses débuts. Inspiré par la science-fiction autant que par l'univers ténébreux de David Lynch, le nouvel album de son projet Someone nous entraîne dans une aventure beaucoup plus vaste, kaléidoscopique et électronique. Démontrant une fois de plus ses talents de songwriting l'artiste chante de sa voix fragile l'amour et la perte dans un conte cinématographique qui oscille selon ses mots « entre le doux, le sombre et l’inquiétant, avec une production qui passe du mélancolique et du brut à l’électronique et au menaçant ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Née à Amsterdam Tessa Rose Jackson s'est vite passionnée pour le chant avant d'étudier au conservatoire puis de s'inscrire à la BRIT School de Londres. C'est dans sa ville d'adoption que l'artiste a développé ce goût pour la production d'un discours musical dans lequel les orchestrations et les mélodies pop vaporeuses se chargent de sens et d’émotion. Pensé à l'origine comme une comédie musicale, l'album Owls multiplie les atmosphères au gré d'orchestrations toujours plus riches où les guitares folk et le piano se drapent d'arrangements de cordes, de synthés eighties, de solos de saxophone jazzy et de basses saturées, où la pop cosmique côtoie les couches plus froides du trip-hop des années 90.

Publicité

Ainsi le titre In Your Arms, décrit par Someone comme « un hymne pour tous les romantiques nihilistes » fait écho à la musique du duo Air ou de Tame Impala. Une palette sonore multiple et inventive qui nourrit merveilleusement ce songe pop cinématographique illustré par une série de clips réalisés par son complice David Spearing.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Spéciales FIP
35 min
Spéciales FIP
1h 06