Publicité

Sônge : "Ce que je préfère, c'est composer"

Sônge sur les planches du PlatformTheater à Groningue | G. Chantepie
Sônge sur les planches du PlatformTheater à Groningue | G. Chantepie
© Radio France

La jeune Française a déroulé son R&B coloré vendredi soir au festival Eurosonic. Rencontre à Groningue avec une Bretonne qui voit loin.

C’est sur les planches du petit Platform Theater de Groningue  que l’on pouvait retrouver Océane Belle alias Sônge vendredi soir au festival Eurosonic. Loin des vastes salles ou théâtres que compte Groningue  et où se produisaient au même moment Superorganism ou encore Cléa Vincent, c’est dans ce petit bar idéal pour un stand-up que la Bretonne a pris place avec son pupitre électronique d’où elle lance ses morceaux en live.

Car un peu plus d'un an après s’être révélée aux Trans Musicales de Rennes, Sônge a choisi de demeurer seule sur scène, préférant encore cultiver par elle-même son R&B futuriste plutôt que de s'entourer de musiciens supplémentaires. Avec sa formule entre rap, pop et électro, Sônge trace ainsi un chemin séduisant sur lequel se trouve également le producteur français Myd  (Ed Banger) qui produit son premier album prévu pour la rentrée.

Publicité

Rencontre quelques minutes avant son concert avec cette Bretonne qui allie presque naturellement le rythme à la poésie :

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Propos recueillis par Luc Frelon et Ghislain Chantepie  (à Groningue).

À LIRE AUSSI : Lysistrata : "Les tournées, c'est une bonne école"

À LIRE AUSSI : Chapelier Fou : "La mutation a toujours habité ma musique"