Publicité

The Bongo Hop négocie "La ñapa" avec Nidia Gongora

Par
The Bongo Hop - Photo JP Gimenez
The Bongo Hop - Photo JP Gimenez
- JP Gimenez

Après les deux volumes de son épopée groove transatlantique "Satingarona", Etienne Sevet nous invite à un nouveau voyage extatique entre Cali, Lisbonne, Lagos et le désert du sud algérien.

Dans sa quête d'un groove universel parfait, Etienne Sevet nous avait déjà conquis avec sa série Satingarona, un carnet de voyage afro caribéen rendant hommage à l'immense richesse musicale de Cali et de la région sud pacifique de Colombie. Le globe-trotter bordelais installé à Lyon a reformé son combo The Bongo Hop pour une nouvelle aventure en forme de road trip imaginaire, menant ses rêves cuivrés et rythmiques tropicaux vers de nouvelles contrées au fil d'un mini-album composés de cinq nouveaux titres et de trois remixes.

Après le brulot hip hop The Red Hill gravé avec les danois de Dafuniks et le MC nigerian Kuku Agami, le groupe dévoile la vidéo de la chanson titre de cet EP grand format enregistré avec la chanteuse afro colombienne Nidia Gongora :

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Étienne Sevet retrouve ici sa complice des débuts, la diva du Pacifique Nidia Gongora ainsi que cette ville qui l'a accueilli pendant huit ans. Avec humour, l'artiste évoque les difficultés du quotidien de beaucoup, négociant La ñapa (du rab ou un crédit) auprès de la patronne d'une Tienda, une épicerie de quartier comme il en existe tant à Cali. Un clip aussi militant que chargé d'espoir malgré la mort d'une personne sur le plateau dès la première matinée de tournage, confié au collectif La Ruta, qui met en images la dernière génération des rappeurs des quartiers Est de la ville (Dawer & Damper, Zalama).

Sur cet EP qui annonce un troisième album en 2023, The Bongo Hop a aussi invité le chanteur angolais installé à Lisbonne Paulo Flores et la chanteuse algérienne Souad Asla de l'ensemble féminin Lemma tandis que les titres remixés seront l’œuvre de Futuropelo, ex Sporto Kantes, du Lyonnais Voilaaa et du groupe Dowdelin. 2022 marquera aussi l’arrivée d’un nouveau format live. The Bongo Hop passe ainsi de 6 à 8 membres avec le batteur béninois Albert Gnanho, le bassiste camerounais Jean Tchoumi, le conguero colombien Mario Vargas et le guitariste Riad Klaï accompagnés d’une escouade latina avec la saxophoniste Luisa Caceres, le claviériste Vicente Fritis, la chanteuse panaméenne Yomira John et bien sûr Nidia Gongora.

The Bongo Hop sort le EP La ñapa le 6 mai via Underdog Records.

2h 10