Publicité

« The Masquerade », carnaval acide d’Arnaud Rebotini

Par
Au revoir (capture Youtube)
Au revoir (capture Youtube)

Le producteur hexagonal dévoile un nouveau clip issu de sa collection hebdomadaire « This Is A Quarantine ».

On peut toujours compter sur Arnaud Rebotini. Producteur et musicien multi-casquettes, cet as des claviers a connu la renommée en 2018 avec la sortie du film de Robin Campillo 120 Battements Par Minute dont il a signé l’excellente bande-originale. Couronné par un César la même année, le patron de Black Strobe Records n’a pas cessé depuis d’enchaîner les tournées et les projets jusqu’à se retrouver, comme chacun, confiné aujourd’hui chez lui.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Mais à l’instar de bien des musiciens, Rebotini n’entend pas rester les bras croisés à la maison et partage désormais en ligne chaque semaine un nouveau morceau inspiré de l’actualité, via sa série de clips This Is A Quarantine. Après avoir transformé la chloroquine en remède techno puis avoir pris la clef des champs la semaine passée, c’est un objet de désir très actuel dont le producteur hexagonal s’empare aujourd’hui avec The Masquerade.

Publicité

Pétri par un beat froid et rapide, ce nouveau titre prend ainsi des allures de carnaval ténébreux marqué par le chant toujours aussi dark d’Arnaud Rebotini. Une nouvelle fois mis en images par l’Institut national de l’audiovisuel (INA), The Masquerade puise dans le fond d’archives de l’institution pour illustrer et détourner l’hystérie provoquée par la pénurie de masques dans notre pays. Ce qui ne doit bien sûr pas empêcher chacun, s’il en trouve, de pouvoir en porter.