Publicité

"This Is Me", l'incantation jazz fusion de Flora Purim

Par
Flora Purim - Photo Mel Gabardo
Flora Purim - Photo Mel Gabardo
- Mel Gabardo

Quinze ans après son dernier album studio, l'icône brésilienne du jazz revient avec "If You Will", une célébration de sa longue carrière commencée à São Paulo dans les années 60 avec le Quarteto Novo.

Chanteuse et musicienne militante de la scène jazz brésilienne, Flora Purim a fui le régime répressif de son pays avec son mari, le percussionniste Airto Moreira, pour s'installer en 1967 à New York faisant le bonheur d'une scène jazz électrique en pleine effervescence. Dans les années 70, l'artiste va publier une dizaine d'albums solo et collaborer avec la crème du jazz fusion de l'époque avec Chick Corea et Stanley Clarke au sein de Return To Forever sur les deux premiers disques du groupe.

Elle a aussi mis son art vocal au service de Stan Getz, Gil Evans, Miriam Makeba, Carlos Santana, George Duke, le groupe uruguayen Opa ou de Dizzy Gillespie et sa formation United Nation Orchestra. Après une vingtaine d'albums, sans compter ceux avec Airto Moreira, la diva carioca signe son retour, le 29 avril, sur Strut records avec If You Will.

Publicité

L'album est annoncé comme une célébration de sa musique et de ses collaborations à travers de nouvelles compositions aux côtés de nouvelles versions de ses morceaux préférés comme la chanson titre This Is Me, une reprise de l'une de ses collaborations avec le claviériste George Duke. Pour cette nouvelle oeuvre gravée entre Curitiba et São Paulo, Flora Purim s'est entourée de proches comme Airto Moreira, sa fille Diana Purim au chant, José Neto et Grecco Burat à la guitare, Bryan Velasco aux claviers, Andre de Santanna à la basse et Léo Costa à la batterie.

50 min
24 min