Publicité

Tinariwen dévoile le titre inédit "Ham Tinahghin Ane Yallah"

Par
Tinariwen - Photo Eric Mulet
Tinariwen - Photo Eric Mulet
- Eric Mulet

Le fameux groupe touareg réédite ses deux albums fondateurs "Radio Tisdas Sessions" et "Amassakoul" et partage cette chanson inédite enregistrée avec Kedou Ag Ossad.

Ambassadeurs d'un peuple touareg coincé entre l’exil et les conflits, les artistes de Tinariwen propagent depuis plusieurs décennies leur blues saharien prenant racine dans leurs chants de révolte et l'Assouf, la nostalgie en langue tamasheq (berbère), portés par un cocktail toujours en évolution de musiques traditionnelles d’Afrique de l’Ouest et de rock électrifié.

Originaire de Tessalit dans l'Adrar des Ifoghas, région partagée entre le nord du Mali et le sud de l'Algérie, le groupe multi-générationnel fondé par Ibrahim Ag Alhabib, fils d’un rebelle touareg, célèbre les vingt ans de la sortie de son premier album officiel Radio Tisdas Sessions avec une réédition réalisée à partir des bandes Adat originales. Une pièce fondatrice de ce que les occidentaux appelleront le "desert blues" qui est accompagnée par ce titre inédit extrait des sessions d'enregistrement avec le membre fondateur Kedou Ag Ossad, guitariste et compositeur surnommé Khiwaj (le Géant).

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après une décennie où leur musique s’est échangée de main à main par l’intermédiaire de cassettes, Tinariwen enregistre The Radio Tisdas Sessions à Kidal, dans la station radio locale avant un mixage au studio de Peter Gabriel Real World à Bath (Royaume-Uni). Les titres d’Ibrahim Ag Alhabib, Kedou Ag Ossad, Foy Foy et Mohamed Ag Itlal aka Japonais, décédé le 14 février 2021, font le tour de la planète au rythme d'une longue tournée internationale.

Un succès conforté avec la sortie en 2004 de l'album Amassakoul, signifiant le Voyageur, gravé cette fois au studio Bogolan à Bamako avec un groupe dont trois des six membres étaient nouveaux. Tinariwen commençait alors cette quête incessante de nouveaux sons pour accompagner ses rythmes mouvants, ses guitares électriques et ses claquements de main. Un deuxième album somptueux lui aussi réédité en vinyle et cd le 25 mars via Wedge; l'occasion de renouer avec la poésie militante et la musique d’Ibrahim Ag Alhabib, Abdallah Ag Alhousseyni et Touhami Ag Alhassane. Tinariwen a sorti en 2019 son neuvième album Amadjar, signifiant "l'étranger de passage" enregsistré avec Cass McCombs, Nick Cave, Warren Ellis, Rodolphe Burger et la chanteuse mauritanienne Noura Mint Seymali.

34 min