Publicité

Vers les étoiles avec Max Richter

Par
Brad Pitt, héros oedipien dans "Ad Astra" |  20th Century Fox
Brad Pitt, héros oedipien dans "Ad Astra" | 20th Century Fox

Le compositeur britannique offre un titre rayonnant au chef-d’œuvre de James Gray « Ad Astra ».

On n’aurait pu rêver mieux pour accomplir un tel voyage. De la Terre jusqu’à Neptune, le périple existentiel du major McBride entre les deux planètes bleues narré dans le visionnaire Ad Astra s’est offert une symphonie spatiale composée par les plus grands. Pour mettre en musique cette fresque interplanétaire en forme de quête œdipienne, James Gray a ainsi fait appel à Max Richter, l’un des grands maitres de l’école néo-classique contemporaine et sacré comme tel depuis la publication en 2004 de ses bouleversants Blue Notebooks.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Composé spécialement pour le film, To The Stars est l’un des premiers titres dévoilés en ligne par le compositeur britannique, une pièce qui s’appuie sur des violons vertigineux pour remplir d’émotion l’immensité glacée du cosmos. Autre pépite de cette bande-originale dont la date de sortie n’est pas encore précisée, le mémorable Says du Berlinois Nils Frahm publié en 2013 sur son album Spaces. Un chef–d’œuvre de près de 8 minutes qui prend dans sa première moitié la forme d’un piano solo à l'écho tourbillonnant. Bientôt pourtant, les notes se mettent à scintiller dans une sorte de nuée stellaire aveuglante, une mise en orbite électronique chargée d'émotion et qui finalement submerge les sens.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.