Publicité

1941 : création du Commissariat général aux questions juives

Par
Rencontre de Philippe Pétain avec Adolphe Hitler en 1940
Rencontre de Philippe Pétain avec Adolphe Hitler en 1940
© Getty - ullstein bild Dtl.

La France collaborationniste se dote d’un "ministère de l’antisémitisme". La législation se précise pour poursuivre une répression amorcée dès les débuts de l’occupation allemande. Mais sans la participation de certains Français, aurait-elle été aussi efficace ?

C’est en 1941, avec la création du CGQJ, que la France collaborationniste se dote, selon l’expression de l’historien Laurent Joly, d’un "ministère de l’antisémitisme". La législation se précise pour poursuivre une répression amorcée dès les débuts de l’occupation allemande. Mais sans la participation de certains Français, volontaires notamment pour la fonction d’administrateur provisoire, aurait-elle été aussi efficace ?  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une rencontre enregistrée en février 2021, dans le cadre du cycle L'histoire au présent : 1941, la décision.

Publicité

Tal Bruttmann, historien

David Guilbaud, doctorant à l’EHESS

Laurent Joly, directeur de recherches au CNRS, Centre de recherches historiques, EHESS.  

Une rencontre animée par Alexandre Doulut, historien, université Paris 1.

Le Tour du monde des idées
6 min