Publicité

1952, Germaine Richier : “Je ne vois pas pourquoi on parle des femmes-artistes”

Par

Artiste-femme, artiste ET femme, femme-artiste, artiste tout court ? Deuxième épisode de cette série du nouveau rendez-vous Mémoires vives, consacrée au témoignage de femmes plasticienne, écrivaine, chanteuse ou comédienne avec, entre autres, Germaine Richier et Dora Maar.

Sculpture de Germaine Richier
Sculpture de Germaine Richier
- Antoine Vasse Nicolas

Quand Annette Messager (que vous pouvez redécouvrir ici dans cette série) évoque la transgression de ses premières installations autour du féminin, c’est Germaine Richier qu’elle cite aussitôt. Pas tant pour se réclamer de cette artiste sculpteur qui fût la première femme à exposer au Musée d’art moderne à Paris, mais pour souligner combien se dire “femme-artiste” dérogeait alors à la doxa.

Publicité

Invitée à l’émission La Tribune des arts aux côtés de la photographe Dora Maar, Vieira Da Silva et Leonor Fini, Germaine Richier affirmait en 1952 que “l’époque lui donne la sensation d’ouvrir assez facilement la porte aux femmes”. Elle interpelle le producteur André Parinaud - “Pourquoi voulez-vous faire une telle différence entre les femmes et les hommes? “ et argue ne pas subir de difficulté spécifique en tant que femme :

Germaine Richier en 1952 sur les artistes femmes

5 min

Réfractaires à se dire “artiste femme”, les personnalités que l’on entend au micro estiment à l'unison que, si difficulté il y a pour une femme à créer, c’est bien une difficulté de la même nature que pour toute femme “qui travaille”.

Récuser le genre dans l’art, ne pas se dire femme-artiste mais artiste tout simplement, est une tendance prégnante de l’après-guerre. Et pourtant, André Parinaud interroge :

*- “Y-a-t-il un style féminin ?” *

Réception plus fraîche encore lorsqu’il demande à Germaine Richier :

- "Dans quelle mesure parvenez-vous à préserver une vie féminine... c’est-à-dire tout ce qui concerne la vie du foyer”.

La Tribune des arts et la question des femmes dans l'art en 1952

26 min

Cette émission a été diffusée en 1956 dans le programme "La Tribune des arts" sur la Chaîne nationale.

Chloé Leprince

Tous les jours, du lundi au vendredi, retrouvez la collection Mémoires vives, qui fait revivre des sons d'archive sur franceculture.fr. Cette semaine, une série consacrée aux femmes artistes avec Annette Messager ; Germaine Richier et Dora Maar ; Benoîte et Flora Groult ; Barbara et, enfin, Marlene Dietrich.

bandeau Mémoires vives
bandeau Mémoires vives
© Radio France