Publicité

A Avignon, Maëlle Poésy nous embarque pour une croisière de tous les dangers

Par
Sous d'Autres Cieux
Sous d'Autres Cieux
- (c) Christophe Raynaud De Lage / Festival d'Avignon

Si l’Odyssée est très adaptée cette année, c’est son pendant latin, l’Enéide, qui a été choisi par Maëlle Poésy.

Maëlle Poésy et Kevin Keiss étaient venus au Festival en 2016 avec la pièce "Ceux qui errent ne se trompent pas", fiction policière qui interrogeait finement la question du politique dans nos démocraties anesthésiées.

De retour cette année, et dans la thématique de cette édition 2019, ils se sont inspirés de Virgile, en partant des premiers chants de l’Enéide, pour imaginer des allers et retours entre temps passé et temps présent, avec la persistance et la répétition des séquences de départs et d’arrivées, mais aussi de naufrages, drame antique et contemporain s’il en est ! Maëlle Poésy a choisi des comédiens et des danseurs pour prendre en charge ces figures d’exilés.

Publicité

Un dispositif sobre aux lumières savantes

Dans le très beau Cloître des Carmes, nous allons faire le voyage d’Enée, et tout d’abord assister à la chute de Troie. Dans un dispositif sobre, mais avec des lumières savantes, l’espace se redécompose à chaque tableau, nous entraînant de port en port, d’île en île, jusqu’au long séjour à Carthage qui verra la naissance magique et le terme tragique de l'idylle entre Didon et Enée. Joué en français, espagnol, italien et grec, le spectacle enjambe les frontières de façon volontariste, pour faire écho à l’époque contemporaine. Mais l’humour n’est pas absent, surtout dans le traitement des Dieux de l’Olympe, Jupiter en tête, présenté ici comme un gamin capricieux, qui peine à imposer son autorité à Junon, qui est sa sœur...et sa femme.

En savoir plus : Maëlle Poésy : "Prendre le théâtre d'assaut"

De belles séquences dansées qui emportent le public

On retiendra les belles séquences dansées par la troupe, une figure devenue habituelle dans nombre de spectacles de théâtre, mais qui est souvent embarrassante de par sa pauvreté. Ici, avec un engagement, une intensité, et un esprit de groupe, la danse emporte le public, qui fait un triomphe à ce spectacle.

“Sous d’autres cieux”, c’est son titre, fera une longue tournée en France dans la saison à venir.

"Sous d'autres cieux" d'après Virgile. Mise en scène de Maëlle Poésy, traduction de Kevin Keiss. Les 6, 7, 8, 10, 11, 12, 13,14 juillet à 22h au Cloître des Carmes. Durée : 2h30