À la découverte des cinémas africains : singularité d’un cinéma pluriel

Publicité

À la découverte des cinémas africains : singularité d’un cinéma pluriel

Par
Image de Touki-bouki de Djibril Diop Mambety
Image de Touki-bouki de Djibril Diop Mambety

Conférence de Catherine Ruelle, ancienne journaliste à Radio France et RFI, critique dans de nombreuses publications (Afrique-Asie, Le Monde diplomatique…), fondatrice de l’association Racines. Membre du jury de nombreux festivals dont le Fespaco, le Festival du cinéma africain de Milan et le Festival de Paris, elle a co-écrit plusieurs ouvrages (dont La Naissance du cinéma africain en 1998, avec Alessandra Speciale) et réalisé avec le journaliste camerounais Samé Ngosso une étude sur le cinéma et la télévision en Afrique (Unesco, 1982).

Image de Touki-bouki de Djibril Diop Mambety (1973)