Publicité

"A travail égal, salaire égal" : il y a 50 ans, la première grève des femmes

Manifestation des femmes ouvrières grévistes de la Fabrique Nationale de Herstal
Manifestation des femmes ouvrières grévistes de la Fabrique Nationale de Herstal
- Fonds La Cité, collection CARHOP

1966. "A travail égal, salaire égal", ce célèbre slogan est lancé il y a 50 ans, le 16 février 1966, lors de la grève des ouvrières de la Fabrique Nationale de Herstal. Pendant trois semaines, ces travailleuses vont se battre pour imposer leur revendication. Retour sur ce combat à travers un documentaire.

Avec les témoignages d'anciennes ouvrières grévistes, le documentaire de Séverine Liatard et Christine Robert pour La Fabrique de l'histoire en 2005, revenait sur l'histoire de cette lutte. Les femmes ouvrières,  appelée les "femmes-machines", s'opposèrent alors aux patrons de l'entreprise, mais également aux états majors syndicaux.  Elles demandaient 5 francs d'augmentation.

La grève des ouvrières d'Herstal en Belgique en 1966

59 min

Après 12 semaines de paralysie, après 10 assemblées générales, les ouvrières, ponceuses, colleuses, monteuses d'armes, laveuses, emballeuses, contrôleuses, dégraisseuses, retournent à leur poste. Elles n'ont obtenu que deux francs cinquante, sur les cinq demandés. Mais elles ont changé le cours de l'histoire des luttes. 

Publicité

Avec l'aimable collaboration du Centre d’Animation et de Recherche en Histoire Ouvrière et Populaire (Carhop). Leur actualité à découvrir sur leur page Facebook.