Publicité

Adonis : "La mort n'est pas un tombeau, c'est une sorte de transformation"

Le poète Adonis, le 23 mai 2015 à Paris.
Le poète Adonis, le 23 mai 2015 à Paris.
© AFP - Patrick Kovarik

1998. Cinquième et dernier entretien de la série "A voix nue" avec le poète Adonis qui aborde les questions du mysticisme, de la mort comme lumière, du métissage culturel et des conditions de la transformation de la vie en poésie.

Adonis aborde dans cet ultime entretien d'"A voix nue" le thème du mysticisme, des pratiques pour oublier son corps et s'identifier avec Dieu, avec l'univers : "Le mystique devient lui-même un Dieu, un symbole de l'univers tout entier."

Il y a une certaine tradition chez nous qu'au fond, l'homme ne vit pas la vie, il vit sa mort. [...] Donc, toute notre vie, selon cette tradition, n'est qu'une vie dans la mort et avec la mort.

Publicité

"A voix nue" 5/5 avec le poète Adonis : "La mort n'est pas un tombeau". Diffusion du 23/10/1998

25 min

Adonis passe en revue différents thèmes qui lui tiennent à cœur comme le métissage culturel, "la civilisation, les cultures à venir seront métissées ou ne seront pas", affirme-t-il. Il évoque aussi la figure essentielle du philosophe éclairé Averroès, "symbole des penseurs nouveaux", "prototype de la modernité" par son refus de l'obscurantisme religieux.

Créer c'est espérer. Tout ce qui est possible, est réalisable. On ne peut pas vivre sans utopie. L'utopie elle même est une mer de possibilités. Je vis en espérance.

  • "A voix nue"
  • Première diffusion le 23/10/1998
  • Producteur : Michel Camus
  • Réalisation : Christine Berlamont
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France