Publicité

Afrique : vers la fin des dictateurs ?

Par
Manifestation pour la démission du président Robert Mugabe, Zimbabwe, 20 novembre 2017
Manifestation pour la démission du président Robert Mugabe, Zimbabwe, 20 novembre 2017
© AFP - AFP

Cartes . Après 37 ans à la tête du Zimbabwe, Robert Mugabe a fini par démissionner. En Angola et en Gambie, les présidents ont quitté le pouvoir cette année, après 38 et 22 ans en place. L'alternance démocratique se développe en Afrique, malgré 11 dictateurs encore accrochés au pouvoir depuis plus de 15 ans.

La soif de pouvoir éternel de certains dirigeants africains semble s'étancher depuis quelques années. A 93 ans, Robert Mugabe a fini par démissionner, après 37 ans à la tête du Zimbabwe_._ En Gambie, ce mois de janvier, c'était Yahya Jammeh qui quittait le pouvoir, après 22 années en place. En Angola, en août, le président laissait la place à son successeur après 38 années en place. L'alternance démocratique se développe ces dernières années en Afrique, malgré douze dictateurs encore accrochés au pouvoir depuis plus de 15 ans, et des élections contestées, comme au Kenya ou en Egypte.

Carte des pays africains dans lesquels les présidents sont au pouvoir depuis moins de 4 ans
Carte des pays africains dans lesquels les présidents sont au pouvoir depuis moins de 4 ans
© Radio France - Camille Renard

Onze dirigeants africains sont arrivés à la présidence il y a moins de trois ans

  • au Burkina Faso : Roch Marc Christian Kaboré
  • au Bénin : Patrice Talon 
  • en République centrafricaine : Faustin-Archange Touadéra
  • aux Comores : Azali Assoumani
  • au Ghana : Nana Akufo-Addo
  • aux Seychelles : Danny Faure, ancien Vice-Président, de 2010 à 2016
  • en Tanzanie : John Pombe Joseph Magufuli
  • en Gambie : Adama Barrow
  • en Somalie : en février 2017, lors d'un passage de pouvoir pacifique avec Hassan Sheikh Mohamoud, président sortant qui a reconnu sa défaite, Mohamed Abdullahi Mohamed est déclaré président.
  • au Liberia, l'élection dont le premier tour s'est tenu en octobre 2017, est en attente d'un second tour repoussé par la Cour Suprême. La présidente sortante ne s'est pas représentée. 
  • en Angola : en août 2017, João Lourenço, dont le parti au pouvoir gagne l'élection, est désigné par José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 38 ans, pour lui succéder.

Sept sont présidents depuis moins de quatre ans

  • en Égypte : le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, depuis 2014. Promu vice-Premier ministre après avoir organisé le coup d'État militaire du 3 juillet 2013 contre le président Morsi, al-Sissi est élu en mai 2014 lors d'un scrutin contesté.
  • en Guinée-Bissau : José Mário Vaz, depuis 2014, cette élection marquant le retour progressif du pays vers la légalité constitutionnelle. 
  • au Mozambique : Filipe Nyusi, depuis janvier 2015
  • au Nigeria : Muhammadu Buhari, après plusieurs défaites (2003, 2007, 2011), remporte l'élection de 2015
  • en Tunisie : Béji Caïd Essebsi, depuis décembre 2014
  • en Zambie : Edgar Lungu, depuis 2015
  • en Namibie : Hage Geingob, depuis 2015, après avoir été Premier ministre depuis 2012

Parmi ces pays où l'alternance politique est récente, figurent des pays qui ont vu leur dirigeant s'accrocher précédemment de nombreuses années au pouvoir : Blaise Compaoré au Burkina Faso (1987-2014), Hosni Moubarak en Egypte (1981-2011), Abdoulaye Wade au Sénégal (2000- 2012), Yahya Jammeh en Gambie (1994-2017), ou le dernier en date, en Angola, José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 38 ans. En Gambie, le dictateur Yahya a quitté la présidence en janvier, après un mois d'incertitudes pendant lequel il refusait de céder le pouvoir. Il a laissé la place au président nouvellement élu, notamment sous la pression des pays voisins : Mauritanie, Guinée et Sénégal, d'une organisation régionale : la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), d'une organisation continentale : l’Union africaine (UA) et d'une organisation internationale : les Nations Unies. 

Publicité

En savoir plus : Du Bénin au Congo : un printemps électoral

Certains pays du continent africain avancent sur le chemin de la démocratie pluraliste et de l'alternance politique, malgré la résistance de certains dirigeants, en particulier en Afrique subsaharienne, et certaines alternances qui masquent des prises de pouvoir dans la violence et la contestation, comme en Egypte en 2014, ou plus récemment au Kenya. 

Les 11 pays africains dans lesquels les présidents sont au pouvoir depuis plus de 15 ans
Les 11 pays africains dans lesquels les présidents sont au pouvoir depuis plus de 15 ans
© Radio France - Camille Renard

Six présidents sont au pouvoir depuis plus de 20 ans :

  • Guinée équatoriale : Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, au pouvoir depuis 38 ans
  • Cameroun : Paul Biya, au pouvoir depuis 35 ans
  • Ouganda : Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 31 ans
  • Soudan : Omar Hassan el-Bechir, au pouvoir depuis 28 ans. Arrivé par un coup d’État, il a été condamné par la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité. A écouter sur le sujet : "Soudan. Cinq ans après la sécession négociée, les dossiers prioritaires pour Khartoum", Les Enjeux internationaux.
  • Tchad : Idriss Deby, au pouvoir depuis 27 ans. A écouter : "Tchad. De l’instabilité sociale interne aux instabilités politiques externes", Les Enjeux internationaux.
  • Erythrée : Issayas Afewerki, au pouvoir depuis 24 ans
  • Sans compter Robert Mugabe, président depuis 30 ans après avoir été Premier ministre pendant sept ans, et qui négocie actuellement sa démission au Zimbabwe.

Cinq présidents sont au pouvoir depuis plus de 15 ans :

Au Kenya, en août 2017, le président conservateur Uhuru Kenyatta, au pouvoir depuis 2013, est d'abord déclaré réélu avec 54,3 % des voix. Après l'annonce des résultats, une trentaine de personnes sont tuées lors d'affrontements entre partisans de l'opposition et la police. L'élection ayant été annulée pour cause d'irrégularités par la Cour suprême, une nouvelle élection se tient le 26 octobre, qui voit la victoire controversée du président en place, validée par la Cour suprême le 20 novembre 2017.  

A lire "Des dictateurs africains à la Une de la presse", Revue de presse internationale