Publicité

Âge, métier, lieu d'habitation... qui vote quoi ?

Par
Journée de vote à Ascain (Pays Baque)
Journée de vote à Ascain (Pays Baque)
© AFP - Yann Macherez / Hans Lucas

Les jeunes électeurs placent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen en tête; les cadres votent Macron et la majorité des ouvriers pour Marine Le Pen. Premiers éléments de sociologie électorale à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle.

Dans la population française, c'est Emmanuel Macron qui emporte le plus de suffrages lors de ce premier tour de l'élection présidentielle, avec 27,6% (estimations à 22h40), devant Marine Le Pen (23%) et Jean-Luc Mélenchon (22,1%). Les autres candidats sont (très) loin derrière. Mais quid de ce podium si l'on regarde par classe d'âge, catégories sociales, niveau de revenus ou encore lieu d'habitation?

C'est un des enseignements importants de chaque scrutin : déterminer la sociologie électorale pour analyser le vote en fonction de différents critères, d'âge, de revenus ou de lieu d'habitation. Un exercice rendu possible grâce à un sondage de notre partenaire Ipsos-Sopra Steria qui a réalisé une enquête du 6 au 9 avril auprès de 4000 personnes selon la méthode des quotas. Les données publiées ci-dessous sont issues de ce travail.

Publicité

À lire : retrouvez tous les résultats du premier tour

Âge : les jeunes placent Mélenchon et Le Pen en tête

C'est le premier enseignement de la sociologie de cette élection : les catégories d'électeurs les plus jeunes (15-24 ans et 25-35 ans) placent toutes les deux Jean-Luc Mélenchon nettement en tête de ce premier tour, devant Marine Le Pen. A noter que ces deux catégories d'âge se sont aussi très largement abstenues : 42% d'abstention pour les 18-24 ans et 46% pour les 25-34 ans. Emmanuel Macron est lui relégué à la troisième place. Le duo de tête est le même pour le reste des classes d'âge, parfois en plaçant Marine Le Pen devant.

Catégories sociales : les cadres en majorité pour Macron, les ouvriers pour Le Pen

La catégorie socio-professionnelle est encore une fois un marqueur important du vote : les cadres votent à 35% pour Emmanuel Macron, laissant Marine Le Pen à 12%. A l'inverse, les ouvriers donnent 36% à Marine Le Pen, Emmanuel Macron n'affichant que 23%. Dans les deux cas, Jean-Luc Mélenchon apparait comme un solide second.

Revenus : forte majorité pour Macron pour les plus de 3000 euros

Autre classique de la sociologie électorale, le niveau de revenus. Les catégories qui gagnent moins de 1 250 euros par mois portent nettement en tête Marine Le Pen et Jean Luc Mélenchon, laissant Emmanuel Macron loin derrière. Au-dessus de 3 000 euros, c'est exactement l'inverse.

Lieu d'habitation : pas de différences importantes

La taille de la ville d'habitation semble jouer aussi sur la nature du vote. Les habitants de petites communes (moins de 2 000 habitants) votent un peu plus Marine Le Pen, tandis que ceux des agglomérations de plus de 20 000 habitants votent un peu plus Emmanuel Macron et laissent Marine Le Pen plus nettement derrière,

À lire aussi : Présidentielle 2022 : les enseignements du premier tour