Publicité

Aimé Jacquet : "C'est un langage, le football"

Aimé Jacquet le 12 juillet 2008 au Stade de France de Saint-Denis lors d'un match d'exhibition.
Aimé Jacquet le 12 juillet 2008 au Stade de France de Saint-Denis lors d'un match d'exhibition.
© AFP - Guillaume Baptiste

2006. Première, d'une série de cinq émissions d'"A voix nue" avec Aimé Jacquet, ancien joueur de football, entraîneur et sélectionneur de l'équipe de France. Il raconte ici son enfance heureuse à Sail-sous-Couzan et ses débuts en tant que joueur professionnel à l'AS Saint-Etienne.

D'Aimé Jacquet, on sait qu'il était le sélectionneur de l'équipe de France championne du monde de football en 1998. Le destin de héros national a très vite occulté, non seulement les railleries dont Aimé Jacquet avait longtemps fait l'objet, mais aussi une trajectoire moins rectiligne qu'on pourrait le croire. Les débuts comme « footballeur-ouvrier », les 12 années passées comme joueur à Saint Etienne, la fin de carrière à Lyon, l'apprentissage difficile du métier d'entraîneur, les succès à la tête de l'équipe de Bordeaux dans les années 80, puis les échecs à Montpellier et à Nancy. Pendant cinq jours, Aimé Jacquet revient sur cette trajectoire qui le mène jusqu'à la victoire en Coupe du Monde, mais il livre aussi ce qui échappe au biographique : le plaisir du jeu, le goût pour la stratégie, le « beau jeu », l'éloquence nécessaire de l'entraîneur, la construction d'une équipe, sa gestion au quotidien, les vestiaires. Il fait son récit de la Coupe du Monde, le premier match à Marseille contre l'Afrique du Sud et les chants des adversaires entendus à travers les portes, les penaltys contre l'Italie, le « match imparfait » contre le Brésil en finale, et le black out qui suit. Il donne aussi son regard sur le football d'aujourd'hui et sa place dans nos sociétés. Lui qui assume de ne pas être un intellectuel, il parle du football comme d'une « école de vie ». Pendant la Coupe du Monde, Aimé Jacquet lisait Sénèque, mais ça, il n'en parlera pas. Xavier De La Porte

"A voix nue" avec Aimé Jacquet (1/5) le 05/06/2006 sur France Culture : le footballeur-ouvrier.

25 min

Aimé Jacquet, fils de boucher, raconte dans ce premier volet d'"A voix nue" diffusé en 2006, son enfance dans le Forez, "aspiré par le football puisque très jeune, la seule distraction, c'était d'aller taper dans le ballon".

Publicité

Une jeunesse fantastique. J'étais heureux, toujours dehors, toujours en contact avec la nature et puis une éducation extrêmement rigoureuse, bien entendu, parce qu'il fallait travailler, il fallait aider les parents.

"C'était une vie de travail mais aussi de convivialité exceptionnelle", se souvient-il, "tout le monde se retrouvait le dimanche, le matin à la messe et l'après-midi au football."Il est devenu d'abord un "footballeur-ouvrier" comme on les appelait à l'époque, fraiseur en usine la semaine et footballeur le week-end.  Il n'a pas connu l'école de football, il a dû "bosser comme un fou" quand il est devenu joueur professionnel à l'AS Saint-Etienne.Aimé Jacquet explique concevoir le football comme "un bonheur partagé", avec "des échanges sans cesse".

C'est toute une mise en place, une mosaïque qu'on construit, c'est-à-dire  qu'on associe les talents des uns et des autres, et on élimine un tout petit peu les défauts des uns et des autres.

Il revient avec une certaine émotion sur son départ pour Lyon après ses belles années passées à St-Etienne : "C'est la cassure avec tout mon monde, tout mon environnement. Je suis apatride... à 60 km de chez moi. "

Il faut le maîtriser ce ballon, il est souvent capricieux. Il vient dans des positions un peu délicates. Il faut maîtriser l'espace, l'espace aérien et l'espace donné par votre rayonnement personnel. C'est tout ça qui rentre en ligne de compte et c'est ce travail personnel qui permet ensuite de trouver le travail collectif beaucoup plus agréable. J'avais compris que si tu veux rayonner, il faut que techniquement tu sois impeccable et que ta relation soit faite d'honnêteté et de respect vis-à-vis des gens.

  • "A voix nue" avec Aimé Jacquet 1/5
  • Producteur : Xavier de La Porte
  • Réalisation : Luc Jean Reynaud
  • Première diffusion le 05/06/2006
  • Indexation web : Odile Dereuddre de la Documentation de Radio France