Publicité

Alain Decaux, fin de l'histoire

Par
Alain Decaux en 2003
Alain Decaux en 2003
© Sipa - Andersen Ulf

L'écrivain, académicien et figure familière de l'histoire pour le grand public est décédé à l'âge de 90 ans.

Il a longtemps incarné la voix et le visage de l'histoire pour le grand public. L'historien, écrivain et académicien Alain Decaux est mort à l'âge de 90 ans à l'hôpital Georges-Pompidou.

Né le 23 juillet 1925 à Lille, ce conteur d'histoires a débuté par des études de droit. C'est par passion et curiosité qu'il suivra quelques cours d'histoire à la Sorbonne avant de publier ses premiers articles dans ce domaine. Et un premier livre, Louis XVII retrouvé, en 1947.

Publicité

Sa carrière audiovisuelle, celle qui l'a fait connaître et devenir aussi familier du public, débute en 1951 et durera près d'un demi-siècle. L'émission "la Tribune de l'histoire" sera d'abord diffusée sur Paris-Inter et sur France Inter jusqu'en 1997. Le titre même de ses émissions de télévision les plus connues - "Alain Decaux raconte" ou  "Alain Decaux face à l'histoire" - témoignent de la marque du personnage, raconteur d'histoires à la voix et aux gestes très reconnaissables. On le retrouve dans la vidéo ci-dessous, un "Alain Decaux raconte" de 1975 sur l'attentat de Sarajevo.

Alain Decaux a accumulé les responsabilités publiques : élu à l'Académie française en 1979, président de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, il a même été ministre délégué chargé de la francophonie dans le gouvernement Rocard en 1988.

Il aura aussi eu une intense collaboration artistique avec Robert Hossein. Dialoguiste du film "Les Misérables" (1982) et de grands spectacles souvent interactifs autour de figures comme Danton, Bonaparte ou Jésus, de 1975 à 2006.

Critiqué par certains de ses pairs à ses débuts, il avait gagné ce mot de François Mitterrand en 1991, en lui remettant les insignes de commandeur de la Légion d'honneur : "Vous faites partie du paysage français".

Écoutez son portrait, par Sophie Delpont :

Alain Decaux ou la passion de l'Histoire

1 min