Publicité

Alain Robbe-Grillet : “J’ai un très grand souci d’écrire une langue simple et peu fleurie”

1989. Sixième épisode de la série “A voix nue” consacrée à Alain Robbe-Grillet sur France Culture en 1989. L’écrivain nous éclaire sur sa manière de travailler ses textes, sensible à la sonorité des mots et des prénoms. Il nous livre quelques clés de son livre "Le Voyeur".

Sixième entretien “A voix nue” Alain Robbe-Grillet sur France Culture en 1989. L’écrivain, très joueur, dévoile quelques aspects méconnus de son écriture. Ecoutez-le parler aussi du choix des prénoms de ses personnages féminins : Violette, Jacqueline ou Angélique. Alain Robbe-Grillet, qui relit toujours ses textes à voix haute, regrette un manque de reconnaissance : “C’est souvent ce qui m’a peiné : on ne voyait pas que j’étais un poète, un poète au sens de la prosodie et des sonorités de la langue.”

"A voix nue" avec Alain Robbe-Grillet 6/10 le 11/09/1989

29 min

Dans le style, j’insisterai sur la prosodie, c’est-à-dire les assemblages de sonorités, créant des rythmes de sonorités et rappels de sonorités. Je m’aperçois que je fais un travail considérable sur mes textes, dont le lecteur a été peu conscient pendant de longues années. On commence à peine à s’en rendre compte. Et bizarrement, on s’en rend compte quand je lis à haute voix un de mes textes.

Publicité
  • 1ère diffusion : 11/09/1989
  • Production : Renaud Camus
  • Réalisation :Marie- Andrée Armynot
  • Indexation web : Véronique Vecten, de la Documentation de Radio France