Publicité

Alain Robbe-Grillet : “Je ne décris jamais ce que j’ai sous les yeux”

1989. Troisième épisode de la série “A voix nue” consacrée à Alain Robbe-Grillet sur France Culture en 1989. L’écrivain s’amuse à observer le “hasard objectif” dans ses romans, qu’il oppose au souci de réalisme de Gustave Flaubert.

Troisième entretien “A voix nue” d’Alain Robbe-Grillet diffusé en 1989 sur France Culture. L’écrivain raconte des anecdotes sur l’origine de noms ou de scènes décrites dans ses romans La Maison de rendez-vous et Angélique ou l'Enchantement.

"A voix nue" avec Alain Robbe-Grillet 3/10 le 06/09/1989

29 min

Dans la prétendue objectivité du Nouveau Roman [..] il y un objectivisme, tout est écrit avec la précision d’un objet qui aurait existé. Mais, en réalité, tout cela est le produit d’une vision et d’autre part d’une écriture. Pour le tableau que Contat signale, il y a effectivement un tableau qui a des points communs avec celui-là. Mais au moment où il entre dans le livre je ne suis pas là, il devient imaginaire et cela n’a aucune importance s’il lui ressemble ou pas.

Publicité
  • 1ère diffusion : 06/09/1989
  • Production : Renaud Camus
  • Réalisation :Marie- Andrée Armynot
  • Indexation web : Véronique Vecten, de la Documentation de Radio France