Publicité

Alain Robbe-Grillet : “Mon père, par une sorte d’opération magique, se dédoublait certains soirs”

1989. Neuvième émission “A voix nue” consacrée à Alain Robbe-Grillet sur France Culture en 1989. L’écrivain évoque le mystère associé au Comte Henri de Corinthe dans son imaginaire d'enfant. Ce qui sera un moteur essentiel pour sa création littéraire.

Alain Robbe-Grillet, raconte dans ce neuvième entretien “A voix nue” diffusé sur France Culture comment son imaginaire d’écrivain et de cinéaste a été influencé par la présence nocturne et secrète chez ses parents d’un lieutenant-colonel, dans une Bretagne riche de légendes. A propos de ses deux “fictions autobiographiques” Le Miroir qui revient et Angélique ou l’Enchantement, il constate :”Je me suis rendu compte de la délimitation extrêmement floue entre l’imaginaire qui travaille sur des souvenirs et l’imaginaire qui travaille sur des visions intérieures.”

"A voix nue" avec Alain Robbe-Grillet 9/10 le 14/09/1989

29 min

Henri de Corinthe était lieutenant-colonel de cavalerie, caste qui ne frayait pas avec le commun des mortels, comte de Corinthe. Que venait faire ce haut personnage chez nous ? Il est venu pendant une dizaine d’années, quand il venait on m’enfermait dans ma chambre. Dans mon esprit il était une sorte de tabou, on ne pouvait pas le voir. Une fois je me suis échappé et j’ai écouté j’ai entendu deux voix (comme dans l’Homme qui ment) impression trouble que c’était mon père qui se dédoublait. Je voulais absolument voir cet homme.[...] Si j’arrivais à dire qui était Henri de Corinthe, j’arriverai peut-être à mieux comprendre ce que je suis, ce que je fais, ce que je veux, qu’est ce que c’est Moi, qu’est ce que je fais là ? les grandes questions du roman et de la métaphysique et je me mets à chercher des traces.

Publicité
  • "A voix nue" avec Alain Robbe-Grillet 10/10
  • 1ère diffusion : 14/09/1989
  • Production : Renaud Camus
  • Réalisation :Marie- Andrée Armynot
  • Indexation web : Véronique Vecten, de la Documentation de Radio France