Alan Turing, Claude Lévi-Strauss, Claire Nouvian et les droits humains : la Session de rattrapage d'été

Publicité

Alan Turing, Claude Lévi-Strauss, Claire Nouvian et les droits humains : la Session de rattrapage d'été

Par
La Session de rattrapage.
La Session de rattrapage.

Sélection. La grille d'été est arrivée. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

-. Abonnez-vous gratuitement pour recevoir chaque semaine la Session de rattrapage par email.

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

la fin des vacances approche, il faut profiter des derniers instants pour se détendre, si possible au calme, avec un peu de silence. Si nous ne vous proposons pas LE silence, radio oblige, cette semaine vous pourrez entendre beaucoup sur LES silences. Les silences de l'histoire, éclairés par la postérité, d'un mathématicien génial, Alan Turing, ou d'instants tus par le retentissement de ce qui les précède, comme les quatre premiers mois de l'année 1968. A l'inverse, vous entendrez la pensée d'un ethnologue qui remplit les blancs de notre connaissance de l'être humain ou les Etats-Unis rompre le silence sur les nazis réfugiés chez eux. Nous vous parlons aussi du mutisme politique sur les océans, les droits de l'Homme, mais aussi, brisant le silence, des cris de rage des minorités spoliées de leur histoire, ou des révoltes qui éclatent, en musique, partout dans le monde en 1968. Pourtant, tout silence n'est pas censure : il est parfois nécessaire de ne plus écouter le babil ambiant pour ne pas se perdre de vue, de redevenir un peu narcissique. En vous souhaitant une bonne détente et une très bonne écoute. Eugène Sandoz 

Les séries d'été

Alan Turing à 16 ans
Alan Turing à 16 ans
© Getty - Heritage Images

-

L'énigmatique Alan Turing. Mathématicien de génie, il casse les codes nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale, il a participé à la création du premier ordinateur et le test le plus fameux pour déterminer le niveau d'évolution des intelligences artificielles porte son nom. Alan Turing est un génie, mais un génie incompris et inconnu pendant bien longtemps. Personnage complexe, assez renfermé dont le nom est maintenant sur toutes les bouches, mais qui était Alan Turing ? ( L'Enigmatique Alan Turing, 4 x 1h50)

Là-bas si j'y suis. 'Allez voir ailleurs si nous y sommes'... on pourrait résumer le travail d’ethnologue à cette phrase. Mais que dire du plus connu d'entre eux ? Claude Lévi-Strauss nous parle du proche comme du lointain avec toujours un seul et même but, affirmer la connaissance de l'être humain et remplir les blancs du savoir. ( Avoir raison avec Claude Lévi-Strauss, 4 x 30 min

Nazis U.S.A. Après la Seconde guerre mondiale, les Américains ont très rapidement changé de cible et se sont concentrés sur l'URSS. Ce n'est que dans les années 70 qu'ils se rendent compte que tous les criminels de guerre ne se sont pas enfuis vers le sud de leur continent : certains vivent au sein même de leur société. Ils décident donc de faire le ménage... ( Les Chasseurs de nazis, 5 x 10 min)

Tout se met en place. L'année 1967 se termine et l'année 1968 commence. Quatre mois nous séparent encore de Mai 68 et du déferlement. Mais que se passe-t-il au juste durant ces quatre mois ? Sont-ils des faire-valoir pour le véritable événement, ou portent-ils en eux la graine de l'avenir proche ? Comme toujours dans l'histoire, c'est plus que cela. ( Les Années 60, 5 x 1h

1968, la chanson au pouvoir. Symptôme ou, au contraire, cause des révoltes, la musique de 1968 est engagée, révoltée, jeune et pleine d'espoirs. Elle est le cri de contestation des sociétés contre ce qui les oppressent. La France n'est pas la seule à vivre cette révolution musicale, petit tour d'horizons de la chanson de 68. ( La Série Musicale d'été, 5 x 1h)

Pendant que vous n'écoutiez pas...

Poissons au Costa Rica
Poissons au Costa Rica
© AFP - RODRIGO FRISCIONE / CULTURA CREATIVE

-

Le silence des calamars. La présidente de l'association Bloom était l'invitée de Matins pour prévenir des dangers qui guettent les océans. Entre autres causes selon elle : la pêche industrielle et l'exploitation massive des ressources naturelles du milieu. L'Etat français vient de lancer une "mission océan", et en septembre, des discussions s'ouvriront sous l’égide de l’ONU, pour tenter d’établir un cadre juridique à la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine. Est-ce que cela sera suffisant ? ( L'Invitée des Matins d'été, 25 min)

Le silence des nations. Dictatures ou "démocratures" doivent se défendre régulièrement d'accusations de violation des droits humains les plus élémentaires. Depuis quelques temps déjà, elles ont trouvé une parade sous forme d'injure à jeter à la face de leurs accusateurs : ils seraient des "droit de l'hommistes". Une critique récurrente qui, si elle ne disqualifie pas les défenseurs, semble les renvoyer aux marges du spectre politique et médiatique. ( Du Grain à Moudre d'été, 45 min

Le silence des cultures. L'appropriation culturelle est le nouveau cheval de bataille d'une partie de la gauche, notamment américaine, et désigne la récupération par la culture dominante d’éléments appartenant à une culture minoritaire. Critiquée comme une nouvelle aseptisation des discours, ses tenants considèrent plutôt qu'il s'agit d'une défense des cultures contre le pillage de leurs spécificités au profit d'une culture hégémonique et discriminante. ( Le Magazine du week-end, 1h10

Le silence de la société. Comment arriver à faire taire et dire non à la violence sociale propre à notre temps ? Faire le silence en soi, "être zen" et chercher la voix du bonheur parmi le brouhaha ambiant ? Point du tout selon l'interprétation de Narcisse par Fabrice Midal, mais bien plus de "narcissiser" quelqu'un, de le remettre en contact "avec la source la plus profonde de la vie." ( Narcisse accusé non coupable, 20 min)

La citation

Pour rester dans les absences de mots qui signifient, la citation de cette semaine est tirée de La Grande Table d'été, du clown Bonaventure Gacon lorsqu'il parle de ses représentations au Cirque Trottola :

Le clown a ce pouvoir de déclencher le rire sans avoir à en passer par l'intellect. D'ailleurs, c'est très difficile de parler d'un spectacle de clown. C'est un état, une magie du moment.

Pour finir cette session, nous vous proposons d'aller lire sur ceux qui tentent de se faire entendre dans la nouvelle économie : les ubérisé(e)s. Et en cette fin de mois d'août, à défaut du silence, nous vous souhaitons de pouvoir écouter toutes nos émissions dans le plus grand des calmes ! Bon week-end et à la semaine prochaine !