Publicité

Alan Turing, le hacker

Par
Potrrait d'Alan Turing
Potrrait d'Alan Turing
© Radio France

Vidéo . Découvrez le portrait de celui à qui l'on doit la naissance de l'informatique et la fin de la Seconde Guerre mondiale et qui a été contraint à la castration chimique à cause de son homosexualité.

L’éducation libertaire

À 18 ans, Alan Turing est admis à l’université de Cambridge. Il intègre le prestigieux King's College connu pour ses cercles intellectuels et artistiques de libre-pensée, comme les Apôtres. Il y régnait pour l’époque une atmosphère de liberté et l’homosexualité de Turing était bien mieux admise que dans le reste de l’Angleterre des années 1930.

Publicité

Le génie

En 1936, il écrit son article le plus important : On Computable Numbers, Sur les Nombres Calculables. Dans cet article, il fait la description d’une machine qui deviendra plus tard la "machine de Turing". C’est un modèle abstrait créé pour résoudre des problèmes mathématiques de façon mécanique, il pose ainsi les bases de l’informatique.

L’agent secret

En 1938, il approche le gouvernement britannique pour proposer ses services en cryptologie. Pendant la guerre, il intègre les services secrets à Bletchley Parkqui qui lui confient une mission : craquer Enigma, la machine réputée incassable qui crypte les communications allemandes. Il réussit en concevant une machine capable de décrypter tous les codes, la Bombe. En déchiffrant les communications cachées des nazis, les Alliés gagnent la guerre.

L’ordinateur

En plus de la Bombe, Alan Turing se lance dans un projet qui aboutit à un rapport fin 1945, le premier projet vraiment détaillé d’un ordinateur. Son projet rencontre des obstacles mais aboutira finalement à l’un des tout premiers ordinateurs au monde: L'A.C.E. (Automatic Computing Engine). Alan Turing conçoit les premières musiques crées sur un ordinateur.

L’intelligence artificielle

Au moment des premiers ordinateurs rudimentaires, il imagine déjà pouvoir dialoguer avec eux. Il est obsédé par une question :  une machine peut-elle penser ? En 1950, il développe ce qui deviendra le "Test de Turing": une machine et un être-humain parlent, un deuxième humain doit trouver lequel est la machine. Alan Turing n’a pas pu aller au bout de ses travaux, en 1952 il est condamné pour homosexualité et est contraint à la castration chimique. Deux ans plus tard, il se suicide en croquant dans une pomme empoisonnée au cyanure. 

En savoir plus : Enigma, la guerre du code
1h 49
1h 49
En savoir plus : Le bug
1h 49
1h 49