Publicité

Alexander Kluge “le Godard allemand” dans L’Expérience de France Culture

DER ANGRIFF DER GEGENWART AUF DIE ÜBRIGE ZEIT / BRD 1985. / Filmmaker Alexander Kluge speaks after winning the Lola Honourary Award at the German Film Award 2008
DER ANGRIFF DER GEGENWART AUF DIE ÜBRIGE ZEIT / BRD 1985. / Filmmaker Alexander Kluge speaks after winning the Lola Honourary Award at the German Film Award 2008
© Getty - kpa/United Archives & Franziska Krug

Un atelier de création radiophonique inédit : Samedi 7 août de 21h à 22h

L’émission L’Expérience de France Culture propose un nouvel atelier de création radiophonique sous le format d’une carte blanche à celui que l’on surnomme le “Godard allemand” : Alexander Kluge. 

Documentaire d’auteur et écriture sonore, L’Expérience est un espace libéré des genres radiophoniques (magazine, reportage, documentaire, fiction...), qui s’en affranchit ou qui les mêle. Cet espace se décline sous forme de collections et accueille L’Atelier de création radiophonique (ACR), et des productions pour le Cinéma sonore

Publicité

Intense expérience de l’auteur, de l’équipe qui l’enregistre, de ceux qui vont l’écouter, L’Expérience promet d’être un voyage unique de vécus particuliers, de mises en situation originales, de moments de vie enregistrés en temps réel, de paysages sonores parcourus ou de moments performatifs en direct. Intimes ou rares, les limites de L’Expérience sont inconnues. 

“L’inquiétance des temps” - Carte Blanche à Alexander Kluge
Samedi 7 août à 21h sur France Culture
Un atelier de création radiophonique réalisé par Céline Ters, avec la collaboration de Vincent Pauval. Lectures par Vincent Dieutre et Delphine Lemer
En partenariat avec le CNAP (Centre National des Arts Plastiques) 

Proche de l’« inquiétante étrangeté » freudienne, la notion d’« inquiétance » renvoie, selon Kluge, aux champs de mines qui forment la réalité, ou à ce qu’il identifie par ailleurs comme le « processus de dégradation des conditions réelles ». Ceux-ci, déclare-t-il, créent de l’« inquiétance ». Et le conteur de poursuivre avec un exemple : « Lorsqu’un enfant en train de jouer s’enfonce dans la glace d’une étendue d’eau gelée, parce que celle-ci n’est pas suffisamment épaisse pour le porter, et que son sauvetage pose problème du fait que le sauveteur risque à son tour de s’enfoncer, il existe une solution assez complexe qui prévoit la formation d’une chaîne de gens où chacun est couché en tenant les pieds du suivant pour que le dernier de la chaîne puisse enfin tendre sa main à l’enfant et l’aider. »  Puis de conclure : « Telle scène n’a rien d’« inquiétant », car il demeure possible d’intervenir sur un mode pragmatique. Ce qui est « inquiétant » relève de l’idée inverse, à savoir qu’un danger serait imminent sans que nul ne puisse rien y faire. » 

Le chef d’œuvre monumental, Chronique des sentiments réunit tous les travaux littéraires et inédits d’Alexander Kluge. Il a inspiré le sujet de l’exposition Inquiétances des temps sur une proposition de Pascale Cassagnau.
> L’exposition “Inquiétances des temps” à l’Abbaye de Maubuisson est à voir jusqu’au 29 août 2021 et en ligne. 

À la rencontre d’Alexander Kluge : 

Né en 1932 à Halberstadt (désormais ex-RDA), miraculé des bombardements alliés en 1945, le grand cinéaste, écrivain et philosophe Alexander Kluge occupe une place à part dans l’univers intellectuel et artistique de l’Allemagne contemporaine. La forte notoriété qu’il a connue pour le rôle effectif qu’il a joué en faveur d’un renouveau du cinéma allemand après la Seconde Guerre mondiale et qu’il continue toujours à jouer dans la sphère audiovisuelle, tend à faire oublier que pour le représentant acharné et résolu du film d’auteur qu’il fut, sa production cinématographique continue à aller de pair avec son activité d’auteur littéraire. 

D’autres Expériences à podcaster sur franceculture.fr et l’application Radio France :
> La Japonaise, film-fantôme d’Alain Robbe-Grillet, de Patrick Boudet, réalisé par Céline Ters
> L’heure de disparaître - Chiens de la route sur les rails, par le collectif Nuit Sauvage, réalisé par Gilles Mardirossian
> Radio Arbres #2, par Laetitia Dosch avec Yuval Rozman, réalisé par Véronique Lamendour