Alexandra David-Néel : "Pour un Tibétain, tout ce qui se conçoit peut être réalisé, matérialisé"

Publicité

Alexandra David-Néel : "Pour un Tibétain, tout ce qui se conçoit peut être réalisé, matérialisé"

Des Lamas exécutent la danse rituelle des sorciers au Temple de Drigong Ti dans le district de Maizhokunggar près de Lhassa, le 25 juin 2014.
Des Lamas exécutent la danse rituelle des sorciers au Temple de Drigong Ti dans le district de Maizhokunggar près de Lhassa, le 25 juin 2014.
© AFP - Purbu Zhaxi/Xinhua

1954. Cinquième et dernier entretien de la série "A voix nue" consacrée à l'aventurière et ethnologue Alexandra David-Néel qui s'était longuement exprimée en 1954 au micro de l'écrivain Michel Manoll. Cet épisode traite de la religion chez les Tibétains et de leurs différentes croyances et pratiques.

Dans ce cinquième et dernier entretien avec l'aventurière Alexandra David-Néel, place à la religion et les différentes croyances chamanistes qui se mélangent chez les Tibétains car selon elle, "les masses populaires du Tibet sont foncièrement chamanistes". Les pratiques religieuses sont intégrées dans la vie quotidienne des Tibétains au point que ceux-ci ne s'en rendent même compte, "les Tibétains ordinaires ne se posent aucune question concernant la religion" affirme-t-elle. 

"A voix nue" 5/5 avec Alexandra David-Néel : "Pour un Tibétain, tout ce qui se conçoit peut être réalisé, matérialisé". Une diffusion du 02/12/1994.

28 min

Quand on a vécu longtemps parmi les paysages étranges du Tibet, fréquenté quelques-uns des personnages étranges qui y habitent, on se sent porté à douter de rien, de ne douter de rien... et de douter de tout !

Publicité

"Évidemment, il y a des Tibétains qui racontent avoir vu des génies et des fées !" Mais quant à elle, elle refuse de répondre à la question de savoir si elle en a vu , "c'est un secret !", s'amuse-t-elle. Elle détaille ensuite certaines des pratiques tibétaines apparentées au tantrisme et raconte des croyances populaires autour de brouillards et de rocs fantastiques et malfaisants, lesquels prendraient vie. Ou encore elle se plait à relater des rites de sorcellerie ou de magie noire, comme celui du "cadavre qui se dresse".

Moi qui ne suis pas tibétaine mais qui ai vécu pendant longtemps parmi les Tibétains et qui connais bien leur mentalité, je puis vous dire que quoi que ce soit que vous puissiez considérer comme extraordinaire, surprenant, anormal, ne paraît rien de tout cela à un Tibétain.

CulturesMonde
59 min
  • "A voix nue"
  • Première diffusion le 02/12/1994
  • Producteur : Michel Manoll
  • Réalisation : Nicole Salerne
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France
  • Archive INA - Radio France