Publicité

« Antichrist » de Lars Von Trier / Analysé par Pacôme Thiellement

Par
antichrist_-_lars_von_trier.jpg
antichrist_-_lars_von_trier.jpg

Le cinéma de Lars von Trier est une expérience au cours de laquelle le spectateur passe par les pires tortures pour ressortir changé – encore faut-il qu’il tolère d’y passer et qu’il désire changer. Dans Antichrist, la forêt est le lieu de cette expérience, et le lieu de la rencontre avec l’élément diabolique, dans un espace où la réalité se fond avec le monde de l’âme.

© Antichrist / Lars Von Trier

Par Pacôme Thiellement .

Publicité

Critique, écrivain et réalisateur, il a travaillé sur les Beatles, Frank Zappa, la B.D., Gérard de Nerval et David Lynch. Il a publié notamment “Les mêmes yeux que Lost” (Éd. Léo Scheer, 2011) et “Tous les chevaliers sauvages – un tombeau de l’humour et de la guerre” (Éd. Philippe Rey, 2012). Il collabore régulièrement aux magazines Rock & Folk et Chronic’art, et participe à l’émission “Mauvais Genres” sur France Culture. Il est coauteur avec Thomas Bertay de la collection de films Le Dispositif (prix AVIFF 2011 à Cannes).

Ce Cours de cinéma a eu lieu le 27 avril 2012 dans le cadre du cycle "1001 Forêts" au Forum des images.