Publicité

Appel aux dons : les curieuses pratiques du "Sarkothon"

Par

L'UMP doit réunir 11 millions d'euros avant le 31 juillet. A une semaine de l'échéance, le parti d'opposition met les bouchées doubles : courriels quotidiens, newsletter, appels au don par SMS... Les fichiers du parti sont utilisés à plein régime, et parfois aux limites de la légalité. Enquête.
Il y a urgence à l'UMP . Depuis l'invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, le parti multiplie les envois de courriels et de SMS pour inciter à faire des dons. L'UMP doit rassembler 11 millions d'euros avant le 31 juillet. Ce samedi, plusieurs centaines de milliers de destinataires (plus de 300 000 selon un cadre du mouvement) ont reçu le SMS suivant :

Le SMS envoyé par l'UMP
Le SMS envoyé par l'UMP

Le problème, c'est que tous les destinataires ne sont pas volontaires pour recevoir ces appels au don. Certains ne sont même pas sympathisants de droite.

Publicité

Sur twitter, on peut constater la liste - longue - d'utilisateurs qui s'agacent d'être ainsi soumis à la "quête" sur leur téléphone mobile :

[ View the story "Dons à l'UMP : les SMS qui agacent" on Storify]

Parmi eux, Philippe Casassus . Il n'a jamais été sympathisant de l'UMP, encore moins militant, et pourtant il reçoit les SMS de Jean-François Copé. "Je ne leur ai jamais donné mon numéro de téléphone ", explique-t-il à France Culture. La seule fois où il a laissé ses coordonnées à un parti, c'était lors... de la primaire socialiste de 2011. Pour lui, les textos de l'UMP s'apparentent "à du téléphone rose " :

Écouter

41 sec

L'UMP évoque des "erreurs techniques"
"Sans doute une erreur de manipulation", plaide le même cadre de l'UMP. Sauf que Philippe Casassus, qui dit être importuné "depuis la présidentielle" a plusieurs fois tenté de se désinscrire en répondant "STOP" aux SMS . Selon la CNIL, cette démarche devrait entraîner la radiation directe des fichiers. "On va s'en occuper, mais vous savez, ce sont des opérations manuelles, donc il se peut que ce ne soit pas extrêmement rapide" argumente l'entourage de Jean-François Copé.

Nathalie non plus ne souhaite plus recevoir les textos de Jean-François Copé. Jamais encartée, mais sympathisante de droite, la jeune femme avait voté lors de la primaire UMP pour la mairie de Paris. Elle assure avoir décoché la case qui permet de s'abonner aux actualités de l'UMP, mais elle reçoit toujours des textos :

Écouter

1 min

Plusieurs autres cas similaires ont été recensés par France Culture. D'après la CNIL, il peut y avoir deux explications. Soit il y a effectivement une entorse à la loi, soit l'UMP a racheté un fichier commercial de contacts. Explications d'Emile Gabrié , adjoint au chef du service des affaires juridiques de la CNIL.

Écouter

1 min

Un membre de la direction jure que l'UMP n'a pas recours à ces fichiers externes . "Seuls les adhérents et les donateurs sont contactés, ainsi que toute autre personne qui s'est inscrite d'elle-même sur notre site".

Ce ne sont pas là les seules astuces employées par le parti : pour tout don supérieur à 35 €, un donateur devient automatiquement adhérent de l'UMP (sauf s'il décoche la case cochée par défaut sur le formulaire) :

Capture d'écran - Site de l'UMP.
Capture d'écran - Site de l'UMP.

Copé, fâché avec les fichiers ?
L'équipe Copé a des antécédents sur l'utilisation des fichiers en politique : au moment de la primaire présidentielle du PS, à l'automne 2011, le secrétaire général de l'UMP dénonçait la menace d'un "gigantesque fichier politique" . A croire que la menace n'est plus si imminente...

La question des fichiers de militants et de sympathisants s'est aussi invitée pendant la guerre Fillon / Copé pour la prise de contrôle de l'UMP : le secrétaire général de l'UMP avait ainsi utilisé ce "trésor de guerre" pendant plusieurs semaines, sans en laisser l'accès à son concurrent. François Fillon l'a finalement obtenu, de haute lutte, après plusieurs semaines de campagne.
Site de l'UMP - mentions légales

Le fichier de l'UMP bloqué. (Le Figaro.fr)

Le "carnet de contacts" du parti bloqué, en pleine guerre Copé / Fillon. Par Laurence De Charette, le 30 novembre 2012.

Fichier rose : l'UMP capitule. (Arrêt sur Images)

Le parti dirigé par Jean-François Copé conteste le "fichage politique" qui risque d'être établi à la suite de la primaire à gauche. Par Daniel Schneidermann le 27 juin 2011.

Base de données : la botte secrète du PS ? (Atlantico)

Par Arnaud Dassier, entrepreneur numérique et l'un des concepteurs de la web-campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Le 27 juin 2011.