Publicité

Ariane Mnouchkine : "L'art de l'acteur est aussi en danger que l'art du souffleur de verre"

Caravane d'artistes au Théâtre du Soleil en 2007
Caravane d'artistes au Théâtre du Soleil en 2007
© Sipa - Jean-Michel Delage

1998. Troisième volet de la série "A voix nue" de 1998 avec Ariane Mnouchkine qui parle du rôle du théâtre dans nos vies et du sens qu'il peut donner au monde. Elle s'interroge aussi sur le travail d’innovation perpétuelle du comédien.

Dans ce troisième entretien de la série "A voix nue" de 1998, la metteuse en scène Ariane Mnouchkine parle de l'ennui si elle ne travaille pas et n'innove pas, comme un acteur qui "tous les soirs, [il] doit revivre pour la première fois". Elle confie que le théâtre , tout comme l'art, sert "à garder confiance en l'homme, en l'être humain". Elle refuse d'ailleurs cette mode de vouloir montrer uniquement le mal sur scène car pour elle "le théâtre est fait de sentiments contradictoires".

Ariane Mnouchkine "A voix nue" 3/5 le 03/06/1998

25 min

En tant que directrice de troupe, Ariane Mnouchkine est persuadée qu'une compagnie évolue et que comme un peintre, elle "a des époques" sinon elle ne peut tout simplement pas durer dans le temps. Il faut savoir "ne pas s'agripper à ce qui marche". Elle s'interroge alors sur la place du théâtre dans la société et dans un monde si perturbé. Ecrire pour le théâtre nécessite selon la metteuse en scène "un manque inspirant, […] presque aspirant" qui permet à l'acteur de se situer et ce n'est pas donné à tout le monde de savoir écrire à moitié.

Publicité

À réécouter : Ariane Mnouchkine

C'est avec émotion et étonnement qu'Ariane Mnouchkine raconte ouvrir tous les soirs aux spectateurs la porte de La Cartoucherie : "Ça aussi ça me donne de l'espoir dans l'humanité de voir des gens arrivés avec les yeux brillants pour voir du théâtre."

Il ne suffit pas de faire un spectacle qui dise que notre monde a de moins en moins de sens. Moi, je pense que ça ne sert à rien, ça n'a pas de sens! Il faut le dire, il faut admettre qu'on le voit de moins en moins mais qu'au fond, peut-être, quand même que ce sens c'est celui-ci et que c'est un sens insupportable. C'est vrai que c'est s'obliger quand même à travailler sur notre histoire avec les moyens du théâtre, c'est-à-dire avec des moyens qui sont des moyens de poésie, de beauté, de lumière et d'émotion.

  • "A voix nue" avec Ariane Mnouchkine 3/5
  • Première diffusion le 03/06/1998
  • Producteur : Marie-Christine Navarro
  • Réalisation : Viviane Noël
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France