Publicité

Ariane Mnouchkine : "Ma maison, c'est la France, mais mon jardin, ma campagne, mon horizon, c'est ailleurs"

Accueil du Théâtre du Soleil en 2010.
Accueil du Théâtre du Soleil en 2010.
- Wikinade © C.C

1998. Pour clore cette série "A voix nue" avec Ariane Mnouchkine, la metteuse en scène s'exprime sur son engagement au côté des sans-papiers et questionne la peur de l'accueil de l'autre. Dans cet ultime entretien, elle montre aussi son attachement profond au métier d'acteur.

Dernier épisode de la série "A voix nue" de 1998 avec la metteuse en scène Ariane Mnouchkine qui évoque son engagement auprès des sans-papiers que La Cartoucherie a hébergés en 1996 après leur expulsion de l’église Saint-Bernard. Elle raconte les questionnements mais aussi l'harmonie qui régnait autour de cet accueil de 300 personnes. Si elle estime que "l'hospitalité, l'asile, l'accueil, c'est quelque chose d'indiscutable" , Ariane Mnouchkine a aussi essayé de comprendre cette peur de l'autre, "cette paresse affective". Cette expérience a fait naître la pièce Et soudain, des nuits d'éveil  d'Hélène Cixous transposée métaphoriquement au Tibet.

Ariane Mnouchkine "A voix nue" 5/5 le 05/06/1998

26 min

Au sujet de son travail de metteuse en scène, Ariane Mnouchkine souligne que "la mise en scène c'est quand même en partie effectivement accoucher les acteurs d'eux-mêmes."  Avec les acteurs de sa troupe elle reconnaît être exigeante et défend totalement cette démarche.

Publicité

Elle conclut ce dernier entretien en affirmant avec bonheur que chaque représentation devant six cents spectateurs, "ce n'est pas que du théâtre, c'est du théâtre, c'est-à-dire c'est quelque chose d'immense."

Hors-champs
44 min

On n'est pas détruit par l’exigence, on est détruit par le laisser-faire, on est détruit par le mépris, on est détruit par la non-confiance, mais l’exigence, elle, est synonyme de confiance, et donc on n'est pas détruit par ça. On est peut-être révélé par ça, c'est-à-dire ce qui se révèle c'est soit un acteur ou une actrice soit quelqu'un qui ne l'est pas tout à fait et à ce moment là ce serait le détruire ou la détruire que de lui faire croire qu'il est un acteur. Ce qui tue un acteur c'est le pas assez, ce n'est pas le trop de demande, c'est le pas assez de demande.

  • "A voix nue" avec Ariane Mnouchkine 5/5
  • Première diffusion le 05/06/1998
  • Producteur : Marie-Christine Navarro
  • Réalisation : Viviane Noël
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France