Publicité

Attentat à "Charlie Hebdo" : six grandes plumes disparaissent

Par

**"Nous sommes "Charlie" **|* ** La tuerie | Les attentats contre les médias **| **> 6 grandes plumes ** *****| * ** * * *Parler contre la terreur * *| * Souvenirs

"C'est peut-être un peu pompeux ce que je vais dire, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux. " confiait le dessinateur Charb en 2012. "Liberté" était leur maître mot, l'irrévérence, un droit dont ils usaient avec talent et sans vergogne, et l'humour, leur cheval de bataille. Suite à la fusillade terroriste ayant eu lieu ce mercredi 7 janvier au siège du journal satirique Charlie Hebdo et qui a fait douze morts et plusieurs blessés graves, cinq plumes emblématiques du dessin satirique français ont disparu. A leurs côtés, autre victime, l'économiste et écrivain Bernard Maris.
**Charb

Publicité
Charb
Charb
© Radio France

** Stéphane Charbonnier, dit "Charb", journaliste et maître du dessin satirique, était directeur de publication de Charlie Hebdo depuis 2009 et le départ de Philippe Val. Il y tenait une rubrique intitulée "Charb n’aime pas les gens".

Le dessinateur œuvrait aussi pour le magazine Fluide glacial , y signant mensuellement la satirique "Fatwa de l’Ayatollah Charb ".

C’est le "Grand Duduche" de Cabu qui, lorsque Charb est adolescent, fait naître en lui le désir de devenir dessinateur satirique. En 1992, avec ce même Cabu, Charb, le chanteur Renaud et les dessinateurs Gébé et Wolinski décident de fonder un nouveau journal sur le modèle d’Hara-Kiri , créé par François Cavanna et le « Professeur Choron » en 1960, qui était devenu Charlie Hebdo en 1970 et avait disparu en 1982.

Ils décident de nommer ce nouveau magazine…* Charlie Hebdo* : celui-ce sera vite réputé pour avoir une gauche redoutable.

Ecoutez le "Trait pour trait" de ce jeudi 8 janvier, dans lequel Aurélie Kieffer revient sur les "plusieurs vies" de* Charlie Hebdo* , et notamment sur l'affaire des caricatures de Mahomet, débutée en 2006 :

Trait pour trait

2 min

►► En octobre 2014, à l'occasion de la sortie de son livre Les fatwas : Petit traité d'intolérance , Charb était l'invité du " RenDez-Vous*"* . Dessinateur engagé, il expliquait au micro de Manou Farine, ce que représentait Charlie Hebdo à ses yeux :

Écouter

7 min

Charb, dessin de presse
Charb, dessin de presse
Charb, dessin de presse
Charb, dessin de presse

Cabu

Cabu
Cabu
© Radio France

Tête toute ronde auréolée d’une tignasse coupée au bol, Jean Cabut, avait pour simple signature "Cabu". Son personnage du "Grand Duduche", long jeune homme lunaire ressemblant au dessinateur sous bien des aspects et apparu dans la bande dessinée Pilote en 1963, avait permis sa percée dans l'univers du dessin de presse.

Cabu, l’un des fondateurs du nouveau Charlie Hebdo , travaillait également pour Hara Kiri en son temps, et pour Le Canard enchaîné , dans les pages duquel il a transposé son "Grand Duduche".

C’est en travaillant pour Charlie Hebdo que Cabu s’est épanoui dans la caricature politique.

►► En juin 2011, Cabu accordait un entretien à Laure Adler dans "Hors-champs" :

Écouter

42 min

Cabu, dessin de presse
Cabu, dessin de presse

Wolinski

Georges Wolinski
Georges Wolinski
© Radio France

Ancien du journal* Hara Kiri* , Georges Wolinski dessinait pour Charlie Hebdo, mais également pour L’Humanité , Le Nouvel Obs , Paris Match … C’est en 1958 qu’il publie ses premiers dessins dans un petit magazine de bricolage et jardinage, Rustica . Il les envoie à Cavanna qui, enthousiasmé, le fait entrer dans l’équipe d’Hara Kiri à l’aube des années 60.

Ses publications pour l’éphémère journal militant Action , créé en mai 1968 contribuent également à sa notoriété.

Wolinski a dirigé le journal de 1970 à 1981. En 2005, il s'était vu épingler la Légion d'Honneur par Jacques Chirac.

►► Le 13 octobre 2014, Laure Adler recevait George Wolinski dans "Hors-champs", où il était notamment question des femmes...

Écouter

41 min

Wolinski, dessin de presse
Wolinski, dessin de presse
Wolinski, dessin de presse
Wolinski, dessin de presse

Tignous Bernard Verlhac, qui dessinait sous le pseudonyme de Tignous, collaborait pour Charlie Hebdo , mais également pour Marianne , Fluide glacial , L’Express , Télérama , l’Humanité .

Après être passé par l’illustration et la bande dessinée, il publie ses premiers dessins portant sur l’actualité dans les années 1990, pour les journaux L’idiot international et La Grosse Bertha.

dessin tignous
dessin tignous
dessin de Tignous
dessin de Tignous
© Radio France

Honoré Parmi les victimes également, Philippe Honoré. L'anecdote est macabre : Honoré est l'auteur du dernier dessin twitté par l'hebdomadaire, quelques instants seulement avant l'attentat au siège de* Charlie Hebdo* .

Le dessinateur publiait deux à trois dessins par semaine dans Charlie Hebdo. Il avait commencé sa carrière très jeune, à 16 ans, dans les pages de Sud Ouest , et s'était aussi illustré dans Le Monde ,* Libération* , Le Magazine littéraire , Lire , Hara-Kiri ...

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Bernard Maris, économiste, écrivain, journaliste

Bernard Maris
Bernard Maris
© Radio France

Il ne dessinait pas, mais usait lui aussi de la plume pour faire mouche. Ironie (grimaçante ?) du sort, son dernier essai était consacré à l'écrivain Michel Houellebecq, pour lequel il avait beaucoup d'admiration : Houellebecq économiste (Flammarion, 2014). "Oncle Bernard" écrivait dans Charlie Hebdo depuis 1992. Avec ses confrères, il avait en commun l'impertinence, qualifiant par exemple son milieu de "secte des économistes qui rabâche un discours hermétique et fumeux ". Partageant sa vie entre la sphère des médias et le monde universitaire, Bernard Maris était connu pour ses ouvrages qui comportaient des analyses au vitriol du système économique : Lettre ouverte aux gourous de l'économie qui nous prennent pour des imbéciles (1999), La Bourse ou la vie (2000), pour ne citer qu'eux.

►► Bernard Maris est venu de très nombreuses fois sur l'antenne de France Culture. Ecoutez-le au mois de septembre dernier comparer Michel Houellebecq à Balzac dans "la Grande table" :

LA GRANDE TABLE (2ème partie)

34 min

►► en 2012, Bernard Maris était l'invité en 4 temps des "Carnets de l'économie", et il y évoquait ses paroles d'économistes sous les traits d'Oncle Bernard :

Écouter

3 min

Charlie Hebdo_infographie
Charlie Hebdo_infographie

Avec la contribution de Sébastien Lopoukhine