Publicité

Au Brésil, le pouvoir tente d'apaiser les manifestants

Par

Un contrepied. Dilma Rousseff, la présidente du Brésil, a choisi de tenir un discours à l'exact opposé des premières réactions politiques, après une semaine de manifestations. Là où les protestataires avaient été qualifiés de "vandales" par le gouverneur de l'Etat de Sao Paulo, Dilma Rousseff a affirmé, mardi soir, que son gouvernement "est à l'écoute de ces voix en faveur du changement".

Manisfestation à Belem Brésil
Manisfestation à Belem Brésil
© Reuters - Paulo Santos

**Mais ces mots apaisants ne signifient pas un retour au calme. ** Mercredi, le ministère de la Justice a annoncé le déploiement d'une force de police d'élite dans cinq villes, dont Rio, qui accueillent en ce moment la Coupe des confédérations de football.

Publicité

Lundi, 200.000 personnes avaient manifesté dans les rues de Rio. A Brasilia, la capitale du Brésil, près de 200 jeunes gens ont réussi à pénétrer sur le toit du Parlement. Ce mouvement social est le plus important depuis 20 ans .

Qui sont les manifestants ? Écoutez le reportage de la correspondante de France Culture au Brésil, Elodie Touchard .

Écouter

1 min

L'étincelle ? Une augmentation du prix des tickets de bus de 3 à 3,20 reals (1,05 à 1,12 euros) à Rio. Mais le mouvement a vite tourné à une protestation générale contre la vie chère, la corruption du monde politique, voire la gabegie dans les infrastructures sportives (Coupe du Monde 2014, Jeux Olympiques de 2016).

L'envolée des budgets pour les stades de football (voir infographie) a mécontenté une population qui demande davantage de services publics, d'accès à la santé et à l'éducation.

Le brésil s'enflamme - coût annoncés et réels des stades, coupe du monde 2014
Le brésil s'enflamme - coût annoncés et réels des stades, coupe du monde 2014

**Où va désormais le mouvement ? ** Peut-on parler d'un "Printemps brésilien" ? Pour Gaspard Estrada , analyste à l'OPALC (Observatoire politique de l'Amérique latine et des Caraïbes) à Sciences-Po Paris, le mouvement de protestation est paradoxal : il s'oriente vers deux directions distinctes. Il est interrogé par Tara Schlegel .

Écouter

3 min

> Ecoutez en complément Culturesmonde sur le modèle économique brésilien > Et ce jeudi, "Les Matins" se poseront la question "L'automne brésilien : un printemps de plus ?"
"Ci-gît une nation conformiste, le Brésil s'est reveillé". Le Monde

Manifestations, raisons de la révolte, atmosphère sociale... Les témoignages d'expatriés français au Brésil.

Le Brésil se prépare à de nouvelles manifestations. Libération

De nouveaux appels à manifester contre la hausse des prix et les dépenses du Mondial 2014 ont été lancés ce mardi, après la mobilisation monstre de lundi.

Au Brésil, c'est «le réveil de la classe moyenne». Le Figaro

Les trente millions de Brésiliens sortis de la pauvreté grâce au développement économique expriment leur frustration. Interview de Stéphane Witkowski, président du conseil de gestion de l'Institut des hautes études d'Amérique latine. Par Arielle Thedrel