Au Moyen Âge le latin était barbare mais vivant !

Publicité

Au Moyen Âge le latin était barbare mais vivant !

Par
La Louve du Capitole
La Louve du Capitole
- momo / Flickr

À la Renaissance, on cherche à restituer la pureté des signes de ce que l’on a hérité. C’est à ce moment là, que le latin devient quelque chose de figé, qu’on peut prendre, mais à distance. On le respecte désormais comme une ruine…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un entretien enregistré en avril 2015.

Carlo Ossola est titulaire de la Chaire Littératures modernes de l'Europe néolatine.

Publicité