Publicité

Aurélien Barrau : "Nos biens sont protégés par la loi, est-il acceptable que la vie ne le soit pas ?"

Par
La vie sur Terre est en train de mourir
La vie sur Terre est en train de mourir
© Getty - Martin Flashback / EyeEm

"La vie, sur Terre, est en train de mourir. L'ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L'ignorer serait aussi insensé que suicidaire. Plus qu'une transition, je pense qu'il faut une révolution. " Aurélien Barrau suggère de nouvelles voies de résistance.

La vie, sur Terre, est en train de mourir. L'ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L'ignorer serait aussi insensé que suicidaire. Plus qu'une transition, je pense qu'il faut une révolution. Et c'est presque une bonne nouvelle. Aurélien Barrau affine son propos en analysant la nature des oppositions à la pensée écologique et en suggérant de nouvelles voies de résistance pour dépasser l'immobilisme suicidaire.

Il est un infatigable militant de la nature, cette nature dont il dénonce sans relâche les dégâts, irréversibles, qu’exerce sur elle la main cupide, anthropocentriste, marchande de l’homme. Aurélien Barrau établit dans cette conférence le lien entre d’une part son examen et sa vision du monde terrestre, d’autre part ceux que convoque un monde de l’espace promis à une dévastation comparable.

Publicité

De la Terre à l’espace, un même défi éthique ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en octobre 2020, dans le cadre de la 5e édition du forum d’idées "Une époque formidable", organisé par "La Tribune".

Aurélien Barrau, astrophysicien, Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie (CNRS-IN2P3), auteur notamment de Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité (Robert Lafon, 2020).

L'Invité(e) des Matins d'été
34 min
L'Idée culture
4 min