Publicité

Aux origines de l'agriculture urbaine

Par
Jardin ouvrier groupe Léon Thélier
Jardin ouvrier groupe Léon Thélier

L'agriculture urbaine est née pendant les périodes de crises alimentaires, environnementales et immobilières. Sans transports efficaces et rapides, les hommes ont cultivé les fruits, les légumes et les végétaux aux abords des villes. Retour sur son histoire.

La civilisation sumérienne pratique l'agriculture urbaine dès - 4 000 ans dans la ville d’Uruk en Mésopotamie. Cette période marque les débuts de l’agriculture urbaine.  Au 19e siècle, la ville de Paris se fournit en fruits et en légumes sur le territoire de la « Plaine des Vertus » qui s'étend d'Aubervilliers à La Courneuve. Avec l’industrialisation, l’urbanisme et l’arrivée du chemin de fer, cette zone maraîchère se réduit. Avant la Première Guerre mondiale, l’abbé Jules-Auguste Lemire crée les jardins ouvriers et met à disposition des chefs de famille des parcelles de terre afin de redonner leur indépendance alimentaire aux foyers. À New-York, dans les années soixante-dix, l’artiste plasticienne Liz Christy transforme des friches industrielles en « agora agricole » où sont cultivés des légumes, des fruits et des plantes. Elle lance le mouvement de la guérilla jardinière qui s’étend maintenant jusqu’en Europe.

Cultiver en ville : à la découverte de l'agriculture urbaine

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Rencontre organisée en avril 2019

Simon Ronceray, agriculteur urbain

Antoine Lagneau, chargé de projets Agriculture urbaine à l'agence régionale de la biodiversité

57 min