Publicité

Avant les voitures sans conducteur, il y eût le renard cybernétique

Par

Madeleine de Proust des amateurs de science et autres prophéties robotiques, le renard cybernétique a un père : Albert Ducrocq, invité à plusieurs reprises à la radio publique en 1953 où il expliquait : "Je vois le monde de demain se peupler de ces robots à une allure vertigineuse ".

1960, le robot train
1960, le robot train
- Paleofuture via James Vaughan

Le premier hôtel géré par des robots a ouvert ses portes cet été au Japon (66 euros la nuit). Des voitures sans conducteur sont testées couramment en Californie et sur des circuits en Europe. Personne au volant, mais Google et Apple aux manettes de ces véhicules nouvelle génération. A Harvard, un laboratoire met au point une abeille capable de nager en milieu marin... et des robots géants ont pris date, pour un duel Etats-Unis vs Japon en 2016.

Publicité

Au fond du moteur, sur le ring ou derrière la réception : des robots intelligents. Intelligents au point de connaître leur aïeul ? Le vieillard en question a un nom juvénile et une soixantaine d'années : le renard cybernétique.

Si vous avez grandi dans les années 50, ce renard, ancêtre des robots modernes, vous est peut-être familier. Après le scoutisme, c'est en tous cas le premier souvenir convoqué par le grand portrait consacré à Goéry Delacôte par l'émission La Marche des sciences, jeudi 29 octobre. Une véritable Madeleine de Proust, rehaussée d'appétit pour les sentiers aventureux et un peu de bidouille pour le physicien, qui a maintenant 76 ans, plusieurs créations de musées des sciences à son actif, et une notoriété plus importante aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne qu'en France.

L'histoire ne dit pas si Goéry Delacôte écoutait la radio publique en 1953. Il y aurait pourtant entendu à l'antenne Albert Ducrocq, le père du renard cybernétique, à qui il dit aujourd'hui vouer "admiration et reconnaissance ". C'était le 14 octobre 1953 et Ducrocq venait de publier L'ère des robots . L'enjeu, explique-t-il dans cette archive : "doter la machine d'une espèce de mémoire ".

Interview avec Albert Ducrocq, octobre 1953

7 min

Profitant de l'occasion pour vous promener sur les sentiers défrichés par Ducrocq, vous pouvez également entendre cette autre archive, où Ducrocq prophétisait il y a 62 ans :

Je vois le monde de demain se peupler de ces robots à une allure vertigineuse

Ducrocq s'appuie sur la Révolution industrielle, mais plutôt comme contre-exemple : là où la machine a asservi l'homme au 19ème siècle, les robots seraient justement émancipateurs. L'étalon du progrès ? Charlie Chaplin (prononcé "chaplain" au micro à l'époque) et "Les temps modernes".

Albert Ducrocq interviewé le 14/10/1953 à la sortie de son livre "L'ère des robots"

5 min

Archive INA - Radio France diffusée le 15 octobre 1953 dans ce qu'on appelait "le journal parlé ".

Et pour réécouter l'émission La Marche de la science du jeudi 29 octobre, c'est par ici :

Goéry Delacôte : pour une science à portée de main

55 min

A découvrir également : la série Mémoires vives consacrée au futur tel qu'il nous était annoncé hier.