Publicité

Avignon 2006. Le feuilleton d'Avignon : une épopée radiophonique (3/3)

Par

__________________________________ > dossier : Festival d'Avignon, 60 ans | La première partie (1) | La suite (2) | La fin (3)

Présentation du Camp du drap d'or de Rezvani en Avignon
Présentation du Camp du drap d'or de Rezvani en Avignon

Présentation du Camp du drap d'or de Rezvani en Avignon © Théâtre Ouvert

Publicité

Les innovations des années soixante-dix

L'un des tournants pris par le festival d'Avignon après la rupture de 1968 est la création par Jean Vilar, sur une suggestion du producteur de France Culture Lucien Attoun, de "Théâtre Ouvert", un espace de création accueillant de jeunes auteurs et de jeunes metteurs en scène. Là sont alors montés les textes de Serge Rezvani, Armand Gatti, Bernard-Marie Koltès, Bruno Bayen, Hervé Guibert mis en espace par Georges Lavaudant, Jean Jourdheuil, Daniel Mesguich... Faire revivre ces découvertes et ces émotions là, c'est aussi le pari de ce feuilleton.

Un moment de l'enregistrement en studio d'un extrait du Camp du drap d'Or de Rezvani, avec Geneviève Niche et Maurice Bénichou, suivi du commentaire de Bruno Tackel:

Daniel Mesguich en studio, en avril 2006
Daniel Mesguich en studio, en avril 2006

Daniel Mesguich en studio, en avril 2006 © Isabelle Lassalle

Le tournant polémique de 1981

L'imbrication du théâtre avec les enjeux de la Cité, voilà ce que cette émission a aussi à coeur de montrer : sans remonter aux objectifs cathartiques du théâtre grec, le récit d'Avignon que peuvent livrer ses protagonistes de toutes époques est à cet égard édifiant. Jusqu'aujourd'hui encore polémiques esthétiques et parti-pris idéologiques s'affrontent. Quelques empoignades sont restées mémorables : des épisodes que Bruno Tackels a choisi de faire raconter aux témoins - acteurs, metteurs en scène - selon diverses formes : avec le recul propre à l'écrit, leur textes étant ensuite lus par eux-mêmes ou par d'autres comédiens, ou en interview avec toute la chaleur du souvenir appelé par la conversation.

Interrogé par B. Tackels, le comédien et metteur en scène Daniel Mesguich évoque les réactions au Roi Lear , qu'il a monté en 1981 dans la Cour d'Honneur:

Jacques Taroni donne les dernières indications à Michaël Lonsdale avant sa lecture
Jacques Taroni donne les dernières indications à Michaël Lonsdale avant sa lecture

Jacques Taroni donne les dernières indications à Michaël Lonsdale avant sa lecture ©IsabelleLassalle

Sans public, pas de festival !

L'acteur principal du Festival d'Avignon, c'est le public ! déclarait Ariane Mnouchkine. Et il est vrai que si l'on omettait de faire une place à ses débats, ses rencontres, ses polémiques, mais aussi ses abonnés, ses habitués, et ses curieux, le portait du Festival d'Avignon serait largement tronqué. Oui, mais comment représenter cette dimension là, à la radio ? Pour le savoir ... écoutez donc !

Un moment de l'enregistrement en studio, avec Michaël Lonsdale suivi du commentaire de Bruno Tackels

Affiches et tracs tapissent les rues, en 2003 la grève des intermittents et cette année, Josef Nadj, artiste invité du festival
Affiches et tracs tapissent les rues, en 2003 la grève des intermittents et cette année, Josef Nadj, artiste invité du festival

Affiches et tracs tapissent les rues, en 2003 la grève des intermittents et cette année, Josef Nadj, artiste invité du festival © Isabelle Lassalle

Faire découvrir, faire partager

"Raconter" Avignon est une entreprise faite de défis : comment en effet restituer la complexité de cette aventure théâtrale, certes, mais aussi plus largement esthétique, artistique, sans omettre d'en contextualiser les différentes étapes : sa dimension d'économie locale, de politique régionale, sans passer sous silence non plus les enjeux d'échelle nationale de nature sociale et politique ? C'est pourtant bien ce pari auquel s'est attelée l'équipe de réalisation de cette série radiophonique... A vous de juger maintenant !

Bruno Tackels résume l'intention qui l'anime en proposant de feuilleton aux auditeurs de France Culture:

Après la première partie (1) du reportage découvrez la seconde partie (2) et la fin (3) .

Un reportage réalisé par Anne Brunel et