Publicité

Avortement : un droit inégalement garanti en Europe

Par
Campagne pour le droit à l'avortement partout en Europe
Campagne pour le droit à l'avortement partout en Europe
- .

Le droit et l'accès à l'IVG sont loin d'être garantis dans toute l'Europe. Sous le slogan "les femmes décident", des dizaines d'associations à travers l'Europe réclament une harmonisation de ce droit.

Les femmes décident !” C’est sous ce slogan que plusieurs dizaines d’associations féministes à travers l’Europe se sont rassemblées, au sein d’un collectif "pour le droit à l’avortement en Europe".

Alors que la journée mondiale pour le droit à l’avortement a lieu le 28 septembre, ces associations demandent “un texte de référence au niveau européen”, pour que « les droits à l’avortement et à la santé soient respectés dans tous les pays européens et inscrits comme droits fondamentaux pour l’égalité en Europe ». Pour cela, elles appellent à des actions et à la signature d'une pétition, qui sera remise au Parlement européen à l'issue d'une manifestation à Bruxelles ce jeudi. En France, des rassemblements sont prévus dans 25 villes.

Publicité
.
.

Un droit encore limité

“L’accès à l’avortement est un droit” et l’avortement un “choix personnel” rappellent les associations en préambule de leur appel.

À réécouter : "Nos corps, nos choix"
1h 48

Le collectif en appelle à une “harmonisation des délais légaux sur ceux des pays les plus progressistes” et demande une dépénalisation totale de l’avortement. En effet, la question de l'avortement est de la compétence de chaque Etat. D'où une très grande disparité à travers l'Europe.

Manifestation pour les droit des femmes à Katowice (8 mars 2017)
Manifestation pour les droit des femmes à Katowice (8 mars 2017)
© AFP - Beata Zawrzel / NurPhoto

L'avortement est interdit à Malte et très restrictif en Irlande, où il est illégal, sauf en cas de menace pour la vie de la mère. Le gouvernement irlandais a annoncé ce mardi 26 septembre la tenue d'un référendum sur l'avortement en mai ou juin 2018.
A Chypre et en Pologne, l’IVG est permise uniquement dans les cas de viol, d’inceste et de malformations fœtales graves. En Pologne, où l’avortement a été autorisé jusqu’en 1997 et où la législation est déjà l’une des plus restrictives d’Europe, le droit à l’avortement a fait l’objet à l'automne 2016 de fortes attaques de la part des ultra- conservateurs du PIS au pouvoir. Ces derniers ont finalement renoncé sous la pression de manifestations. En 2015, le gouvernement espagnol avait également tenté de limiter ce droit.

53 min

Hors de l'Europe, le droit à l'avortement est encore plus limité. Dans le monde, seules 39,5% des femmes ont pleinement accès à l'avortement. En août dernier, le Chili a autorisé l’avortement sous certaines conditions, après 28 ans d’interdiction totale.

Manifestation pour le droit à l'avortement (Toulouse 23/09/2017)
Manifestation pour le droit à l'avortement (Toulouse 23/09/2017)
© AFP - ALAIN PITTON / NURPHOTO

Accès au droit

Car même dans les pays où l’IVG est légale, ce droit est parfois menacé de manière indirecte. Ainsi, en Italie comme en France, la législation autorise les médecins à refuser de pratiquer des avortements pour des raisons religieuses ou personnelles, en se déclarant objecteurs de conscience. Et ils sont de plus en plus nombreux à le faire. Les associations réunies au sein du collectif avortement Europe demandent que cette clause de conscience des professionnels de santé soit supprimée.

Elles réclament aussi davantage de moyens financiers pour les centres pratiquant l’avortement et les centres de planification familiale. Ainsi que des campagnes d'information et d'éducation à la vie sexuelle. En France, la prévention et l’information pâtissent d’une importante réduction des budgets. De nombreux centres de planning familial sont en difficultés ou en insécurité financière. Alors même que les militants anti-IVG ont investi les canaux d'information, en particulier sur le web.

4 min