Publicité

Banane : une industrie pourrie à la racine

Par
Un enfant vend des bananes sur un marché en Birmanie, en 2008
Un enfant vend des bananes sur un marché en Birmanie, en 2008
© AFP - KHIN MAUNG WIN

Vidéo . Alors que les Antilles sont empoisonnées par un pesticide utilisé dans les bananeraies, la documentariste Mathilde Damoisel, auteure d'une enquête documentaire sur l'origine de l'industrie de la banane, explique en quoi pesticides, monoculture, et corruption politique la pourrissent depuis l'origine

De 1972 à 1993, un pesticide puissant, le chlordécone, est utilisé massivement sur les bananeraies antillaises. La population et les sols sont empoisonnés pour des générations. Face à ce scandale, l'histoire nous apprend que l'industrie bananière est dès son origine viciée par les tares propres à une mondialisation économique sans scrupule, portée par la première entreprise mondialisée : la "United fruit company". 

La documentariste Mathilde Damoisel est l'auteure d'une enquête portant sur l'origine de l'industrie bananière : "La Loi de la banane" (Quark productions, Arte France, 2017). Elle explique en quoi cette industrie porte les stigmates actuels d'une histoire à trois branches guidée par l'injonction économique : la monoculture, l'exploitation des travailleurs et la corruption politique. 

Publicité
58 min
54 min